Les 1% les plus riches du monde possèdent plus que les 99% restant | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Economie
Les 1% les plus riches du monde possèdent plus que les 99% restant
©Reuters

Accablant

Les 1% les plus riches du monde possèdent plus que les 99% restant

"L'écart entre la frange la plus riche et le reste de la population s'est creusé de façon spectaculaire au cours des douze derniers mois" a expliqué l'ONG britannique Oxfam.

Les chiffres dévoilés donnent le tournis. Selon un rapport de l'ONG britannique Oxfam, plus de 50% des richesses du monde est désormais possédée par 1% de la population mondial. L'an dernier, le patrimoine cumulé de ces deniers a dépassé celui des 99% restant.

Autre statistiques accablante, 62 personnes possèdent autant que la moitié la plus pauvre de la population mondiale… soit 3,6 milliards de personnes. Parmi ces 62 fortunes, on retrouve notamment quatre Français : Liliane Bettencourt (40,1 milliards de dollars), Bernard Arnault (37,2 milliards de dollars), Patrick Drahi (16 milliards de dollars), Serge Dassault (15,3 milliards de dollars).

"L'écart entre la frange la plus riche et le reste de la population s'est creusé de façon spectaculaire au cours des douze derniers mois" a constaté Oxfam.

La sortie de ce rapport ne doit rien au hasard. Dans deux jours s'ouvriront les portes du forum économique mondial de Davos, en Suisse. L'ONG appelle donc les participants au forum à agir pour réduire de façon durable les inégalités.

"Nous ne pouvons pas continuer à laisser des centaines de millions de personnes souffrir de la faim, alors que les ressources qui pourraient les aider sont amassées par quelques personnes en haut de l’échelle", a souligné dans un communiqué Manon Aubry, qui est chargée des questions de justice fiscale et d’inégalités chez Oxfam France.

Lu sur Le Parisien

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !