Deux légionnaires français tués en Afghanistan | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Faits divers
Deux légionnaires français tués en Afghanistan
©

Trahison

Deux légionnaires français tués en Afghanistan

Ils ont été abattus par un soldat de l'armée nationale afghane.

Deux légionnaires français ont été tués jeudi en Afghanistan par "le tir délibéré d'un soldat afghan de l'ANA", l'Armée nationale afghane, a annoncé l'Elysée, une attaque sans précédent de la part d'un militaire afghan, selon l'état-major des armées. L'auteur de la fusillade a été immédiatement abattu par les militaires français, a déclaré le porte-parole de l'état-major, Thierry Burkhard.

Selon lui, l'assaillant faisait partie d'un "détachement permanent de l'ANA" posté sur une montagne de la province de Kapisa, au nord-est de Kaboul. Ils avaient été rejoints par les militaires français à l'occasion d'une opération conjointe d'appui et de soutien. C'est la première fois qu'un soldat de l'ANA ouvre le feu sur des militaires français. Peu auparavant, la force de l'Otan en Afghanistan (Isaf) avait annoncé dans un communiqué que deux de ses soldats avaient été tués "par un homme vêtu d'un uniforme de l'armée afghane" dans cette région très infiltrée par la rébellion des talibans.

Ces deux nouvelles victimes, un adjudant et un sergent, portent à 78 le nombre de soldats français tués en Afghanistan depuis fin 2001.

"C'est avec une très grande tristesse que le président de la République a appris la mort ce matin en Afghanistan de deux légionnaires du 2e régiment étranger de génie de Saint-Christol (Vaucluse) mortellement touchés par le tir délibéré d'un soldat afghan de l'ANA", indique le communiqué de l’Élysée. "Le président de la République présente à leurs familles et à leurs proches ses plus sincères condoléances et s'associe à leur douleur". Pourtant, "le chef de l'Etat exprime, à nouveau, la détermination de la France à continuer d'oeuvrer au sein de la Force internationale d'assistance à la sécurité pour rétablir paix et stabilité dans ce pays et contribuer à son développement".

Dans un communiqué séparé, François Fillon a "salué solennellement le courage, le dévouement et le professionnalisme sans faille de nos militaires agissant aux côtés de leurs camarades afghans".

Le ministre de la Défense Gérard Longuet a réaffirmé pour sa part "les liens de confiance qui existent entre les soldats français et afghans et la volonté de la France de participer au développement de l'Armée nationale afghane. Cet incident isolé ne remet en aucun cas en cause le processus de transition initié visant à confier les responsabilités de sécurité à l'Armée nationale afghane".

Lu sur l'AFP

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !