Légion d'honneur : la promotion 2016 marquée par les attentats à Charlie Hebdo et l'attaque déjouée du Thalys | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Politique
Parmi les personnes nommées au grade de chevalier figurent les dessinateurs Charb, Cabu, Honoré et Tignous, la chroniqueuse Elsa Cayat et le correcteur Mustapha Ourrad, tués par les frères Kouachi le 7 janvier 2015 dans les locaux de Charlie Hebdo.
Parmi les personnes nommées au grade de chevalier figurent les dessinateurs Charb, Cabu, Honoré et Tignous, la chroniqueuse Elsa Cayat et le correcteur Mustapha Ourrad, tués par les frères Kouachi le 7 janvier 2015 dans les locaux de Charlie Hebdo.
©REUTERS/Jacky Naegelen

En mémoire...

Légion d'honneur : la promotion 2016 marquée par les attentats à Charlie Hebdo et l'attaque déjouée du Thalys

La traditionnelle promotion du 1er janvier de la Légion d’honneur, publiée au Journal officiel, honore plusieurs victimes des attentats de janvier 2015 des attaques de Charlie Hebdo et des personnes qui ont pu déjouer l’attaque dans un train Thalys reliant Amsterdam à Paris, à la fin d’août. Fait marquant, sur les vingt distingués, quinze le sont à titre posthume.

La promotion de la Légion d'honneur du Nouvel An comprend 20 nominations liées aux attentats de janvier et du Thalys, dont 15 à titre posthume.

Parmi les personnes nommées au grade de chevalier figurent les dessinateurs Charb, Cabu, Honoré et Tignous, la chroniqueuse Elsa Cayat et le correcteur Mustapha Ourrad, tués par les frères Kouachi le 7 janvier 2015 dans les locaux de Charlie HebdoLe dessinateur Georges Wolinski et le chroniqueur Bernard Maris, qui ont aussi trouvé la mort dans l’attentat contre la rédaction de l’hebdomadaire satirique, avaient déjà été distingués − au même grade −, le premier en 2005, le second en 2014. Le journaliste Michel Renaud, qui avait été invité au siège de Charlie Hebdo et décoré le 24 juillet, ainsi que l’agent de maintenance Frédéric Boisseau, abattu dans l’immeuble du journal et décoré le 20 janvier, reçoivent la même distinction.

A lire aussi le dossier sur l'attentat au siège de Charlie Hebdo

De plus, la promotion du 1er janvier régularise par ailleurs les nominations au grade de chevalier faites par anticipation pour les quatre otages de l’Hyper Cacher, tués le 9 janvier par Amedy Coulibaly : Philippe Braham, Yohan Cohen, Yoav Hattab et François-Michel Saada. Les lieutenants Franck Brinsolaro et Ahmet Merabet, tués le 7 janvier à Paris, la brigadière Clarissa Jean-Philippe, tuée le 8 janvier à Montrouge, qui avaient tous les trois été décorés le 13 janvier par François Hollande sont eux aussi nommés chevaliers. 

A lire aussi - Lassana Bathily naturalisé pour héroïsme : au-delà d’un passeport, l’identité française que nous lui offrons, c’est quoi aujourd’hui ? 

En revanche, Lassana Bathily, l’employé de l’Hyper Cacher qui a caché des otages dans une chambre froide au sous-sol de l’établissement, lui, n’est pas distingué. Il avait été naturalisé dans les semaines qui avaient suivi les attentats. L’otage des frères Kouachi à l’imprimerie de Dammartin-en-Goële (Seine-et-Marne) Michel Catalano et son employé Lilian Lepère, qui s’était caché sous un évier, sont nommés chevaliers.

A lire aussi - Attaque du Thalys : ce que la fuite des employés SNCF abandonnant les passagers à leur sort nous révèle de notre société

Eric Tanty, le conducteur du Thalys reliant Amsterdam à Paris, Michel Bruet, le chef de bord, et l’universitaire franco-américain Mark Moogalian, qui s’est interposé lors de la tentative de fusillade, sont nommés chevaliers. Le dispositif d’attribution de la Légion d’honneur aux étrangers avait permis de décorer dès le 24 août les trois Américains − Spencer Stone, Alek Skarlatos et Anthony Sadler − et le Britannique Chris Norman qui avaient contribué à neutraliser l’homme armé.

En outre, dans la dernière des trois promotions civiles de l'année 2015, la Légion d'Honneur est attribuée, ce 1er janvier, à de nombreuses personnalités du monde associatif, médical, industriel. Des personnalités de la culture sont décorées, dont Vanessa Paradis, Christophe Malavoy, Emmanuelle Béart et Emmanuelle Bercot, de même que quelques politiquesLionel Jospin, Thierry Breton et Jacques Toubon. 

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !