Le patron d'Air France-KLM optimiste bien que le trafic actuel représente moins de 10% de celui de 2019 | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Economie
Air France
Air France
©STAN HONDA / AFP

Transport

Le patron d'Air France-KLM optimiste bien que le trafic actuel représente moins de 10% de celui de 2019

Selon Ben Smith, l'avenir du groupe, soutenu par les Etats français et néerlandais, n'est pas menacé

Air France ne va pas disparaître, c'est une certitude pour le canadien Ben Smith, patron d'Air France-KLM interrogé par le quotidien économique Les Echos : "Les deux principaux actionnaires d'Air France-KLM, les Etats français et néerlandais, ont clairement indiqué que les deux compagnies sont essentielles pour l'économie de la France et des Pays-Bas. Ils l'ont démontré en apportant leur soutien aux deux compagnies. Je ne vois donc pas de risque que l'une ou l'autre puisse disparaître."

Mais, selon Ben Smith,  "C'est clairement la crise la plus grave que nous ayons connue et la situation reste extrêmement difficile. Avec le reconfinement, notre niveau d'activité en France est tombé en dessous de 10 %" de ce qu'il était en 2019. 

Il se dit confiant le trafic va repartir dès qu'il y aura un vaccin : "Je suis convaincu que, dès que les tests Covid rapides seront en place et acceptés par les pays ou qu'un vaccin ou un traitement sera disponible, le trafic rebondira, aussi bien pour les loisirs que pour les voyages d'affaires. "

Même si la videoco,nférence a pris son essor, Ben Smith croit toujours au voyage d'affaires : "Pour le voyage d'affaires, la reprise sera probablement plus progressive. Mais là non plus, je ne crois pas à une baisse durable".

 

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !