Le Parlement chinois a adopté la mesure controversée sur la sécurité nationale à Hong Kong | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
International
Le Parlement chinois a adopté la mesure controversée sur la sécurité nationale à Hong Kong
©NICOLAS ASFOURI / AFP

Emprise

Le Parlement chinois a adopté la mesure controversée sur la sécurité nationale à Hong Kong

Les autorités chinoises ont adopté la disposition sur la sécurité nationale à Hong Kong. Des milliers de manifestants étaient descendus dans les rues de Hong Kong dimanche pour protester contre ce projet de loi.

Le Parlement chinois a adopté, ce jeudi 28 mai, une disposition sur la sécurité nationale à Hong Kong. Ce dispositif a été déployé face aux nombreuses manifestations et suite à la vague du mouvement de contestation en 2019 au cœur de l’ancienne colonie britannique. 

Ce vote donne mandat au Comité permanent de l'Assemblée nationale populaire (ANP) pour rédiger un projet de loi qui sera incorporé dans la mini-constitution de Hong Kong, contournant le vote du Conseil législatif local.

Selon le projet qui avait été soumis à l’Assemblée nationale populaire, cette loi devra "empêcher, stopper et réprimer toute action qui menace gravement la sécurité nationale, comme le séparatisme, la subversion, la préparation ou la commission d'activités terroristes, ainsi que les activités de forces étrangères qui constituent une ingérence dans les affaires" de Hong Kong. 

Le texte prévoit également d'autoriser des organismes relevant du gouvernement central à ouvrir à Hong Kong des antennes compétentes en matière de sécurité nationale.

L'annonce de son adoption a été saluée au coeur du Palais du peuple à Pékin, en présence du président Xi Jinping.

A Hong Kong, les opposants estiment que cette mesure va ouvrir la voie à une régression sans précédent des libertés. 

Le Parisien

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !