Le déficit de la Sécurité sociale devrait se réduire grâce au départ à la retraite à 62 ans | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Economie
Le déficit de la Sécurité sociale devrait se réduire grâce au départ à la retraite à 62 ans
©wikipédia

Bonne nouvelle

Le déficit de la Sécurité sociale devrait se réduire grâce au départ à la retraite à 62 ans

La Commission des comptes de la Sécurité sociale devrait annoncer ce jeudi un déficit de 12,8 milliards d'euros, un chiffre en amélioration de 400 millions d'euros par rapport à 2014, après plus de dix ans de déficit.

Les nouvelles prévisions sont meilleures que prévu pour le fameux "trou de la Sécu". La commission avait envisagé des chiffres moins bons avant l'été. Même si les situations varient selon les branches, le chiffre s'améliore de 400 millions par rapport à 2014, selon le rapport de la Commission des comptes de la Sécurité sociale (CCSS), consulté mercredi. Dans le détail, le déficit du régime général (maladie, vieillesse, famille, accidents du travail) se maintiendrait sous la barre des 10 milliards, à 9 milliards d'euros.

Le déficit global atteindrait 12,8 milliards avec le Fonds de solidarité vieillesse, selon ce rapport qui sera présenté jeudi aux ministres de la Santé Marisol Touraine et du Budget Christian EckertLe gouvernement dévoilera dans la foulée son projet de budget 2016 pour la Sécu. L'assurance maladie verrait sa situation se dégrader de 900 millions d'euros par rapport à 2014, à 7,4 milliards.

La faute à "une progression de ses dépenses (3,4 %) plus rapide que celle de ses recettes (2,9 %). En revanche, le régime de la branche retraite va mieux, "après plus d'une décennie de déficit" et serait en excédent à compter de 2016, selon les prévisions du rapport. Ce déficit se réduirait en 2015 pour atteindre 0,6 milliard d'euros. Le relèvement de l'âge légal de départ à la retraite de 60 à 62 ans et le très faible niveau d'inflation qui aboutit à des revalorisations proches de zéro, expliquent le phénomène, selon la Commission des comptes. Malgré tout, le retour à l'équilibre des comptes de la Sécu n'est pas "à espérer" avant 2020 ou 2021, prévient-elle.

La branche maladie sera encore plus déficitaire que prévu, -7,4 milliards au lieu de -7,2. Un « paradoxe », souligne la CCSS, alors que l’objectif national de dépenses de l’Assurance-maladie a été respecté, à +2 %. La branche retraite va diviser par deux son déficit à -600 millions.La famille se remet en ordre de marche grâce aux importantes économies votées l’an dernier, passant de -2,7 à -1,6 milliard. Et les accidents du travail demeurent excédentaires à +600 millions d’euros. Le déficit du FSV s’aggrave de 300 millions d’euros d’une année sur l’autre à -3,8 milliards, du fait de la baisse des recettes (réduction de la C3S et de la fraction de la CSG qui lui est versée).

Lu sur Les Echos

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !