Le chef d'Al Qaïda en Syrie a été tué | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
International
Le chef d'Al Qaïda en Syrie a été tué
©Capture

Highway to Hell

Le chef d'Al Qaïda en Syrie a été tué

L'armée syrienne a abattu à Alep Abou Suleiman al-Masri, le leader du Front al-Nosra, la branche syrienne d'Al-Qaïda, a annoncé le groupe terroriste.

Le Front Al Nosra, un groupe armé salafiste djihadiste affilié à Al-Qaïda, a annoncé samedi matin - photos à l'appui - la mort de son leader. Selon une source du site russe Sputnik, le terroriste a été tué lors de combats près du village de Tal-al-Karsani, dans les environs d'Alep.

Les causes de sa mort ne sont pas connues, mais les images de son corps laissent voir une importante blessure à la tête.

Pour le Daily Mail, qui a révélé l'information, cette mort est un "coup dévastateur" pour Al Nosra, qui est le principal groupe rebelle du pays.

La mort  d'Abou Suleiman al-Masri intervient alors que l'armée syrienne, soutenue par les bombardements russes, mène de violents combats contre l'Etat islamique dans la région pour reprendre le contrôle d'une route vitale pour le régime. En perdant cette route, le régime syrien a aussi perdu sa dernière route d'approvisionnement vers les quartiers qu'il contrôle à Alep, la capitale économique de la Syrie.

Dans les combats, 28 terroristes et 21 soldats ont été tués, selon l'Observatoire syrien des droits de l'homme.

Au total, les frappes russes contre les positions rebelles et jihadistes en Syrie ont fait près de 450 morts depuis le 30 septembre, a annoncé vendredi l'observatoire. Parmi les 446 morts enregistrés depuis le début des raids aériens russes figurent 295 combattants rebelles et jihadistes et 151 civils, a déclaré à l'AFP le directeur de l'Observatoire syrien des droits de l'homme (OSDH), Rami Abdel Rahmane.

Lu dans le Daily Mail

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !