Laurent Joffrin et Nathalie Collin démissionnent du Nouvel Observateur | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
France
Laurent Joffrin et Nathalie Collin démissionnent du Nouvel Observateur
©

Remaniement

Laurent Joffrin et Nathalie Collin démissionnent du Nouvel Observateur

"Dans l'attente de la nomination d'un nouveau Directoire, Laurent Joffrin garde toutes ses responsabilités à la tête du journal", est-il précisé dans un communiqué.

Laurent Joffrin et Nathalie Collin, patrons du Nouvel Observateur, ont annoncé ce mercredi leur démission conjointe de l'hebdomadaire. Ce dernier est en passe d'être cédé à Xavier Niel, Pierre Bergé et Matthieu Pigasse. "Dans l'attente de la nomination d'un nouveau Directoire, Laurent Joffrin garde toutes ses responsabilités à la tête du journal", a précisé un communiqué du Nouvel Obs.

Laurent Joffrin a été une première fois directeur de la rédaction du Nouvel Obs en 1988. Les années suivantes, il a effectué deux allez-retours avec Libération avant de revenir à l’hebdomadaire place de la Bourse en 2011. Il vivait de plus en plus mal sa mise sous surveillance par Claude Perdriel et Jean Daniel, les deux cofondateurs du titre.

Confronté à une érosion de ses ventes, le journal vit une crise existentielle. La rumeur de démission de Nathalie Collin et de Laurent Joffrin enflait depuis quelques jours : seule inconnue aujourd'hui, le nom du prochain directeur de la rédaction. Trois journalistes sont régulièrement cités : Renaud Dély, actuel numéro deux de la rédaction, Vincent Giret, directeur délégué de la rédaction du Monde, et Arnaud Leparmentier, journaliste au Monde. Pierre Bergé, Xavier Niel et Mathieu Pigasse, déjà propriétaires du Monde, seraient par ailleurs sur le point de prendre le contrôle de Libération après être entrés à la hauteur de 66 % dans le capital du Nouvel Observateur, dont Claude Perdriel s'est décidé à céder le contrôle il y a quelques semaines.

Lu sur Le Point

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !