La Russie ferme temporairement quatre McDonalds pour cause de "nombreuses violations sanitaires" | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Consommation
La Russie ferme temporairement quatre McDonalds pour cause de "nombreuses violations sanitaires"
©

L'appétit coupé

La Russie ferme temporairement quatre McDonalds pour cause de "nombreuses violations sanitaires"

L'Agence russe de protection des consommateurs a fait l'annonce après avoir inspecté plusieurs cafés McDonalds.

L'Agence russe de protection des consommateurs, la Rospotrebnadzor, n'y va pas de main morte. "De nombreuses violations des normes sanitaires ont été détectées " lors d'une inspection ayant eu lieu les 18 et 20 août dans des établissements McDonalds de Moscou. Quatre cafés de la chaine, dont celui situé sur la place du Manège, en plein centre-ville, sont concernés par la fermeture : leurs activités ont été "provisoirement suspendues", a précisé l'antenne locale de l'agence.

Les violations de normes sanitaires en question concernent surtout les produits alimentaires et les conditions sanitaires, note la même source. Après l'annonce, le géant américain de la restauration rapide a confirmé la fermeture temporaire des quatre établissements, en indiquant préparer un plan d'action visant à "faire rouvrir les cafés pour les clients le plus vite possible". Fin juillet, l'agence avait déjà fait état d'infractions dans la composition de certains hamburgers du fastfood, vendus dans la région de Novgorod au nord-ouest du pays.

Cette sanction provisoire intervient sur fond de tensions accrues entre la Russie et l'Occident, face à la situation en Ukraine. Depuis le durcissement des sanctions de l'Union Européenne et des Etats-Unis à l'encontre de Moscou, la Russie a interdit l'importation du lait, du fromage et des oignons ukrainiens, des pommes et des choux de Pologne ou encore des pêches de Grèce. 

lu sur themoscowtimes

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !