La croissance française devrait atteindre 0,2% fin 2013, selon l'Insee | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Economie
La croissance française devrait atteindre 0,2% fin 2013, selon l'Insee
©

Bonne nouvelle

La croissance française devrait atteindre 0,2% fin 2013, selon l'Insee

Notre PIB devrait renouer avec son niveau d'avant-crise.

Selon les dernières projections de l'Insee, publiées jeudi 3 octobre, la croissance française devrait s'établir à 0,2% pour l'année 2013. Un chiffre légèrement supérieur aux prévisions du gouvernement (0,1%) qui confirme l'idée d'un début de reprise économique. Le PIB français devrait ainsi renouer avec son niveau d'avant-crise (premier trimestre 2008), une performance dont seule l'Allemagne peut se vanter jusqu'à présent. Cédric Audenis, chef du département de la Conjoncture de l'Institut national de la statistique et des études économiques, refuse toutefois de s'emballer. "Cela ne veut pas dire que la crise est effacée", avertit-il.

Malgré un repli du pouvoir d'achat des Français aux troisième et quatrième trimestres de l'année, celui-ci devrait globalement progresser de 0,5%. La consommation devrait, elle aussi, connaître le même sort et augmenter de 0,1% au troisième trimestre puis de 0,3% au quatrième. Des données positives qui n'empêcheront pas l'emploi de poursuivre sa baisse bien que celle-ci devrait ralentir. L'Insee table, au mieux, sur une stabilisation du chômage au quatrième trimestre 2013.

Ce qui stabilise le taux de chômage entre le troisième et le quatrième trimestre, ce sont les emplois aidés, a commenté devant la presse Laurent Clavel, responsable de la synthèse conjoncturelle de l'institut. Pour compenser l'augmentation naturelle de la population active et faire diminuer le chômage, il faudrait créer plus de 30 000 emplois par trimestre".

Selon lui, la croissance de 0,8 ou 0,9% prévue par la majorité des économistes ainsi que par le gouvernement "ne suffirait toutefois pas à faire croître l'emploi". Le chômage peut cependant reculer. Il faudra, pour cela, que "l'emploi aidé continue à un rythme soutenu et que le CICE (crédit d'impôt compétitivité et emploi) monte en charge rapidement en termes de créations d'emploi".

Lu sur Le Point

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !