La Commission européenne maintient l'encadrement du travail détaché | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Economie
La Commission européenne maintient l'encadrement du travail détaché
©Reuters

Europe

La Commission européenne maintient l'encadrement du travail détaché

Malgré les revendications des pays de l'Europe de l'Est, la législation locale s'appliquera aux travailleurs détachés.

Le travail détaché en Union européenne sera effectivement mieux encadré. Les travailleurs d'autres pays détachés, déjà soumis à la législation locale en termes de salaire minimum, recevront aussi les mêmes avantages comme le treizième mois ou le salaire minimum. Paris et Berlin ont gagné, les pays d'Europe de l'Est ont perdu. Cette mesure dite contre "le dumping social", depuis longtemps réclamée par de nombreux pays européens, mais allant à l'encontre du principe du marché unique du travail européen, passera donc. 

"Je suis déterminée à garder la proposition telle qu'elle est", a déclaré la commissaire européenne à l'Emploi, Marianne Thyssen, lors d'une conférence de presse à Bruxelles annonçant la décision. Onze pays de l'UE, dont dix de l'ancien bloc communiste, avaient pourtant demandé la modification du projet. 

La question de la libre circulation des travailleurs en Europe est évidemment épineuse et politiquement importante, d'aucuns se plaignant du "dumping social" des pays de l'Europe de l'Est dont les conditions salariales et juridiques sont moins avantageuses que celles de l'Europe de l'Ouest, d'autres voulant imposer le libéralisme au sein de l'Union européenne. Un équilibre modifié par la gronde croissante de nombreux segments des peuples européens contre l'Union européenne.

Lu sur Le Figaro

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !