L'Insee prévoit une baisse du chômage pour 2016 malgré une économie française fragilisée par les attentats | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Economie
L'Insee prévoit une baisse du chômage pour 2016 malgré une économie française fragilisée par les attentats
©Reuters

Timide reprise

L'Insee prévoit une baisse du chômage pour 2016 malgré une économie française fragilisée par les attentats

La prévision de croissance en France au quatrième trimestre a été révisée à la baisse, de 0,4% à 0,2%.

C'est (un peu) Noël avant l'heure pour l'économie française. Si la croissance devrait être moins bonne que prévue au quatrième trimestre, notamment sous l'effet des attentats du 13 novembre à Paris, elle retrouvera des couleurs au premier semestre 2016, permettant au chômage de diminuer légèrement, selon l'Insee.

L'institut indique que la hausse du Produit intérieur brut (PIB) sera de 0,2% au quatrième trimestre, contre 0,4% prévus jusqu'alors. Sur l'année, la France devrait toutefois connaître une croissance de 1,1%, ce qui représente un "niveau inédit depuis quatre ans" mais qui reste nettement inférieur à celui de la zone euro (1,5%).

Parmi les points positifs, on peut citer la consommation des ménages, qui a plutôt résisté cette année (en dehors du dernier trimestre, attentats oblige). Par ailleurs, l'investissement des entreprises a retrouvé quelques couleurs. "Leur situation financière, qui s'était déjà fortement redressée en 2015, s'approcherait encore un peu plus de sa moyenne d'avant-crise" note l'Insee.

On notera parmi les facteurs faisant fléchir la reprise au dernier trimestre...la météo. En effet, la douceur exceptionnelle des températures provoque à une "baisse des dépenses de chauffage", et un "trou d'air dans la consommation des produits manufacturés", notamment en automobiles.

La timide reprise devrait avoir un impact léger mais bénéfique sur le chômage en 2016. Les créations d'emplois dans le secteur marchand devraient s'accélérer et le taux de chômage  (qui a atteint un niveau inédit depuis 1997) devrait commencer à refluer légèrement d'ici à la mi-2016. Il atteindrait 10% en métropole et retrouver son niveau du premier semestre 2015.

Lu sur Le Parisien

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !