L’ancien tennisman et journaliste Patrice Dominguez est décédé | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Sport
L’ancien tennisman et journaliste Patrice Dominguez est décédé
©

Disparition

L’ancien tennisman et journaliste Patrice Dominguez est décédé

L'ancien numéro 1 de tennis et journaliste Patrice Dominguez est décédé ce dimanche à l'âge de 65 ans, des suites d'une longue maladie, a annoncé sa famille.

"A 65 ans, entouré de sa famille et de tous ses amis, Patrice Dominguez est décédé (...) à l'hôpital de la Pitié-Salpêtrière après un combat qu'il a mené avec courage et dignité", a annoncé son épouse, l'animatrice et productrice Cendrine Dominguez, dans un communiqué.

Patrice Dominguez, ancien tennisman, s'était reconverti en tant que consultant en 1978, et avait notamment collaboré pour France Télévisions, Europe 1, RMC, W9 et L'Équipe TV. Il était père de deux enfants, Léo et Léa .

Numéro un français dans les années 1970 (1976 et 1978) et 36e mondial au sommet de sa carrière, en août 1973, il avait décroché sept titres en double, rappelle L'Equipe. En Grand Chelem, il avait atteint deux fois les huitièmes de finale : à Roland-Garros, en 1971, et à l'Open d'Australie en 1973.

"Il a consacré sa vie au tennis, dont il fut un acteur aux multiples rôles au niveau mondial, tous assumés avec passion et détermination : joueur, entraineur, dirigeant, organisateur. Il en fut également la voix mais aussi l'historien avec une cinquantaine d'ouvrages consacrés à son sport", écrit sa femme.

Passionné, fin connaisseur et pédagogue, Patrice Dominguez avait aussi une voix immédiatement reconnaissable,  qui était devenue incontournable dans le tennis depuis les années 1990. Malgré la maladie, il avait continué à participer aux émissions de RMC jusqu'à récemment.

A l'annonce de son décès, plusieurs personnalités du tennis lui ont rendu hommage ce dimanche.

 

Lu sur L'Equipe

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !