Un krach immobilier provoqué par le gouvernement ? | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Consommation
Un krach immobilier
provoqué par le gouvernement ?
©

Effet pervers

Un krach immobilier provoqué par le gouvernement ?

La nouvelle mouture de l'exonération des plus-values immobilières pourrait inciter certains propriétaires à brader leur bien.

Le projet de taxation des plus-values immobilières ne devrait pas s'appliquer avant le mois de février afin, comme l'a expliqué le patron des députés UMP, Christian Jacob, de "ne pas toucher l'ensemble des ventes en cours". Mais La Tribune s'inquiète des conséquences de ce délai :

"Autrement dit, le grand risque est de voir les propriétaires, et notamment ceux qui détiennent leur bien depuis plus de 15 ans, mettre en masse leurs biens sur le marché."

La nouvelle version du projet, qui prévoit de faire passer de 15 à 30 ans le délai de l'exonération-totale des plus-values immobilières, pourrait même faire chuter les prix :

"Pour faire très simple et donner un ordre d'idée, un propriétaire détenant un logement depuis 15 ans et dont le prix a doublé (moyenne constatée depuis 15 ans, hors inflation) aurait tout intérêt à le vendre sans plus attendre. Il bénéficierait d'un abattement de 100% aujourd'hui, et de 20% après le 1er février. Il restera gagnant s'il baisse son prix de moins de 7,6%(19% x (1-0,2) / 2) car, dans cet exemple, les plus values représentent la moitié du prix de vente du bien. De quoi affoler le marché immobilier."

Cependant, le projet du gouvernement n'a pas encore été voté. Il n'y a donc rien de définitif.

Lu sur La Tribune

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !