Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Politique
Julien Dray très critique avec le mode de désignation du premier secrétaire du PS
©

Grand flou

Julien Dray : le mode de désignation du patron du PS est "ubuesque"

L'ancien député PS a regretté sur LCI le fait que " les militants vont avoir à avaliser un choix fait par quelques-uns".

Julien Dray a critiqué ce mercredi sur LCI le mode de désignation du premier secrétaire du parti socialiste. Il a dénoncé une situation "un peu ubuesque" et une "forme de désignation plus ou moins obscure", qui contraste radicalement avec le fonctionnement transparent des primaires.

"Il y a une petite contradiction entre la manière dont on a vanté - à juste titre - la préparation des primaires", "la transparence, la morale qui doit être la nôtre et cette forme de désignation plus ou moins obscure", a commenté l'ancien porte-parole du PS. Julien Dray a vu dans ce processus "les conséquences du congrès de Reims" qui avait révélé de nombreuses divisions au sein du parti : "On a voulu cadenasser pour empêcher que cela ne se reproduise. Mais là, on est dans une situation un peu ubuesque où les militants vont avoir à avaliser un choix fait par quelques-uns et on ne sait pas bien avec quelle règles".

Pour Julien Dray, "on est dans une situation un peu ubuesque où les militants vont avoir à avaliser un choix fait par quelques-uns et on ne sait pas bien avec quelle règles".

La décision "sera prise vraisemblablement par trois, quatre personnes", a précisé le militant socialiste. Mais il a refusé de révéler qui avait sa préférence, entre Jean-Christophe Cambadélis et Harlem Désir : "comme tout cela se fait dans l'obscurité, je resterai dans l'obscurité".

Martine Aubry aura un rôle central dans le choix de son successeur. Elle portera avec Jean-Marc Ayrault une motion majoritaire pour le congrès de Toulouse, dont le premier signataire sera le prétendant le plus sérieux au poste de chef. Martine Aubry et le Premier ministre Jean-Marc Ayrault se sont en effet mis d'accord pour proposer un programme commun et ont demandé à tout le gouvernement de les suivre. Lors du vote des militants, leur motion l'emportera donc largement. Le premier signataire de la motion en tête deviendra premier secrétaire. 

 

Lu sur Le Point.fr

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !