Jean-Yves Le Drian démissionne du Conseil régional de Bretagne | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Politique
Jean-Yves Le Drian démissionne du Conseil régional de Bretagne
©Reuters

Il y a un mais...

Jean-Yves Le Drian démissionne du Conseil régional de Bretagne

Le ministre de l'Europe et des Affaires étrangères a tenu promesse. Il s'était engagé à démissionner du Conseil régional de Bretagne, voilà qui est chose faite.

Jean-Yves Le Drian passe la main au Conseil général de Bretagne comme il s'y était engagé samedi 20 mai. "En accord avec les engagements du président de la République mais aussi en conformité avec mes convictions personnelles, je vous fais part de ma démission de ma responsabilité de président du Conseil régional". Le Vice-président de la région Loïg Chesnais-Girard est appelé à lui succéder lors d'un vote le 22mai.

Toutefois, le ministre ne fera pas ses adieux à la région, il reste conseiller régional. Il explique : "Le président de la République m'a confié une mission importante au service de notre pays et au service de la place de la France dans le monde. Cette responsabilité je la dois aussi à la Bretagne qui m'a fait". "Je quitte la présidence du Conseil régional mais je ne quitte pas la Bretagne puisque j'y habite (…) et que je reste conseiller régional" a-t-il déclaré en assurant qu'il y avait des concomitances entre son poste de ministre des Affaires étrangères et de l'Europe et "certains enjeux majeurs de la Bretagne" rapporte Europe 1.

Probable clin d'œil à la loi de moralisation de la vie politique présentée par François Bayrou, le ministre a préféré prendre les devants de toute critique en précisant qu'il avait été amené en 2015 à conjuguer ses fonctions de ministre de la Défense sous François Hollande avec son poste de président de la région Bretagne à cause de " la nécessité impérieuse de la lutte contre le terrorisme" comme le précise encore la radio. Inenvisageable pour le ministre sous un quinquennat Macron.

Lu sur Europe 1

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !