Jean-Marie Le Pen : il écope de 5 000 euros d'amende pour ses propos sur les Roms | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
France
Jean-Marie Le Pen : il écope de 5 000 euros d'amende pour ses propos sur les Roms
©Reuters

Réfléchir avant de parler

Jean-Marie Le Pen : il écope de 5 000 euros d'amende pour ses propos sur les Roms

Le président d'honneur du Front national avait comparé les Roms à des oiseaux qui "volent naturellement".

Les faits remontent au 22 septembre 2012. Ce jour-là, lors de l'université d'été du Front national à La Baule (Loire-Atlantique), Jean-Marie Le Pen dérape. Moquant les Roms, il suscite rires et applaudissements en leur attribuant cette phrase : "Nous, nous sommes comme les oiseaux, nous volons naturellement." Un trait d'humour, selon le président d'honneur du parti frontiste, que goûte peu la justice.

Jeudi, le tribunal correctionnel de Paris a condamné Jean-Marie Le Pen à 5 000 euros d'amende et l'a déclaré coupable d'injure publique envers un groupe de personnes en raison de son appartenance ethnique. Le parquet avait requis deux mois de prison avec sursis contre l'ancien leader du FN, âgé de 85 ans, rappelle Le Nouvel Observateur. L'avocat de Jean-Marie Le Pen avait plaidé la relaxe.


Lu sur Le Nouvel Observateur

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !