Jean-Marc Ayrault : comme François Hollande, il est "social-démocrate" | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Economie
Le Premier ministre a assumé être un "social-démocrate"
Le Premier ministre a assumé être un "social-démocrate"
©Reuters

C'est officiel

Jean-Marc Ayrault : comme François Hollande, il est "social-démocrate"

Le Premier ministre a en tout cas défendu une telle politique ce lundi lors de ses vœux à la presse.

Jean-Marc Ayrault persiste et signe. A ceux qui n'avaient pas encore compris, le Premier ministre a répété ce lundi être un "social-démocrate". Il l'avait déjà dit après la conférence de presse de François Hollande, mais mieux vaut deux fois qu'une. Ainsi lors de ses vœux à la presse, le chef du gouvernement a assuré assumer "totalement et depuis longtemps" être social-démocrate.

"J'ai eu à me plaindre d'une certaine forme de "bashing", pas le "Ayrault bashing" mais plutôt le "France bashing"", a lancé le Premier ministre. Assurant vouloir "sauvegarder le modèle français" en le réformant, il  a décrit une "conception sociale-démocrate qu'(il) assume totalement et depuis longtemps". Avec de tels propos, Jean-Marc Ayrault ne fait que suivre ce qu'a dit François Hollande lors de sa conférence de presse la semaine dernière. En effet, le président avait lui aussi endosser cette étiquette de social-démocrate.

Au cours de ses vœux, le Premier ministre s'est dit certain sur le fait que la politique de son gouvernement commence à porter ses fruits. "Il n'y a plus grand monde pour dire comme il y a un an que le gouvernement fait totalement fausse route".
"Aujourd'hui, la tonalité est plus raisonnable", a ajouté le chef du gouvernement, en insistant sur le fait que "la seule issue c'est l'action, l'action, toujours l'action". En revanche, interrogé sur son avenir à Matignon, Jean-Marc Ayrault est resté muet. De quoi relancer les spéculations sur l'après municipales.


Voeux politiques de Jean-Marc Ayraultpar publicsenat

lu sur BFMTV

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !