Jean Lassalle est officiellement candidat à l’élection présidentielle de 2022 | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Politique
Jean Lassalle a officialisé sa candidature pour la prochaine élection présidentielle de 2022.
Jean Lassalle a officialisé sa candidature pour la prochaine élection présidentielle de 2022.
©PATRICK KOVARIK / AFP

Campagne électorale

Jean Lassalle est officiellement candidat à l’élection présidentielle de 2022

A la tête de son mouvement baptisé « Résistons », Jean Lassalle a officialisé sa candidature pour la prochaine élection présidentielle. Il s’était déjà présenté en 2017. Il avait récolté 1,21% des voix.

Jean Lassalle a annoncé, ce mardi 16 mars, être candidat à l'élection présidentielle en 2022, avec l'intention, s'il réunit les parrainages nécessaires, d'incarner la « joie », malgré la crise, selon des informations de la rédaction du Point.

A la tête de son mouvement baptisé « Résistons », Jean Lassalle s'était présenté lors du précédent scrutin présidentiel en 2017. Il avait récolté 1,21% des voix.

Face à des crises comme celle du Covid-19, « le ciel s'assombrit, tout n'est que tristesse, stress, angoisse. Souvent, ça débouche sur des rivières de sang qui emportent nos jeunes ». Face à cela, « nous devons être porteurs de joie, toucher au cœur des gens qui sont totalement hagards, comme après le passage d'un tsunami », selon les déclarations de Jean Lassalle auprès de l'Agence France-Presse, confirmant sa candidature annoncée par LCI.

Jean Lassalle s’est confié sur son engagement politique et sur cette nouvelle candidature pour l’élection présidentielle de 2022 :  

« Pour moi, la politique est un art. Malheureusement, il n'y a plus tellement d'artistes. Il faut parler aux gens à hauteur d'homme, que ce soit l'heure d'un nouveau printemps basé sur une joie : ces grands moments de joie qu'on retrouve en 98 quand on est champions du monde, qu'on retrouve à la Libération, et qui permettent de rouvrir toutes les portes archi verrouillées ».

Il s’est confié sur la difficulté pour récolter les 500 parrainages de maires nécessaires :

« Je sais que ce sera difficile, mais j'y étais arrivé la dernière fois ».

Le Point

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !