Italie : le président Sergio Mattarella s'accorde un délai de réflexion pour le choix de Giuseppe Conte | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Politique
Italie : le président Sergio Mattarella s'accorde un délai de réflexion pour le choix de Giuseppe Conte
©TIZIANA FABI / AFP

La nuit porte conseil

Italie : le président Sergio Mattarella s'accorde un délai de réflexion pour le choix de Giuseppe Conte

Le chef de l'État italien Sergio Mattarella a besoin de réfléchir au choix du Mouvement 5 étoiles (M5S) et de la Ligue pour la présidence du Conseil. Cette information a été dévoilée ce lundi 21 mai, en début de soirée, selon une source proche des services du président italien.

La décision finale ne devrait donc pas être formellement officialisée dans la soirée du lundi 21 mai. Le président italien Sergio Mattarella s'accorde un délai de réflexion afin de trancher la question sur la nomination de Giuseppe Conte. 

Sergio Mattarella a reçu ce lundi les différents chefs de file du Mouvement 5 étoiles et de la Ligue. Luigi Di Maio et Matteo Salvini ont suggéré de confier à Giuseppe Conte la mission de former un gouvernement de coalition. Conte est un professeur de droit à l'université. Ce membre du Mouvement 5 étoiles est âgé de 54 ans. 
Sergio Mattarella n'a donc pas encore convoqué Giuseppe Conte pour le nommer à la présidence du Conseil. Le chef de l'Etat italien a demandé à rencontrer mardi les présidents des deux chambres afin de faire le point sur la situation et sur les prochaines étapes cruciales pour la démocratie italienne.
Cette coalition "anti-système" fait craindre le pire à l'Union Européenne. La possibilité d'une sortie de l'Italie de la zone euro, les positions de la Ligue et du Mouvement 5 étoiles sur la dette, sur l'économie italienne ou bien encore sur l'immigration donnent des sueurs froides à de nombreux parlementaires à Bruxelles et à des dirigeants européens, 
Le ministre de l'Economie français, Bruno Le Maire, a dévoilé ce dimanche 20 mai dans le cadre de l'émission "Le Grand Rendez-vous", l'état d'esprit des dirigeants européens face à la coalition annoncée en Italie.
"Si le nouveau gouvernement prenait le risque de ne pas respecter ses engagements sur la dette, le déficit, mais aussi l'assainissement des banques, c'est toute la stabilité financière de la zone euro qui serait menacée".
Le contrat de gouvernement en Italie, passé entre la Ligue et le Mouvement 5 étoiles, devrait permettre d'appliquer des mesures fortes à l'avenir grâce à cette alliance inédite. Un revenu de citoyenneté, une "flat tax", le renvoi massif de migrants ou même le scénario d'un "Italexit" pourraient être mis en oeuvre dans les mois et les années à venir. 
Lu sur Le Figaro

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !