Inondations, orages : vigilances maintenues sur fond de contrecoups désastreux | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Faits divers
Inondations, orages : vigilances maintenues sur fond de contrecoups désastreux
©Capture d'écran Youtube

Ô désespoir ?

Inondations, orages : vigilances maintenues sur fond de contrecoups désastreux

Dernier pic de crue attendu ce mardi dans le département de l'Essonne, quinze départements du nord-est de la France placés en alerte orange orages.

Après des inondations exceptionnelles qui ont fait quatre morts et des dégâts la semaine dernière en France pour un coût d'indemnisation qui pourrait dépasser le milliard d'euros, les départements du Nord, du Pas-de-Calais, de l'Aisne, de l'Oise, de la Somme, des Ardennes, de la Marne et de la Meuse ont été placés en alerte orange pour orages, selon le bulletin de Météo France, qui précise que le début de l'évènement est prévu ce mardi à 14h00, jusqu'à environ 22h00.

Dans la journée, Météo France a ajouté l'Aube, la Côte-d'Or, la Haute-Marne, la Meurthe-et-Moselle, la Moselle, la Haute-Saône et les Vosges.

Dans l'aval de la Seine, à Elbeuf et Rouen, le Cher et l'Essonne devaient être en vigilance orange crues selon l'organisme de prévention Vigicrues, pour un dernier pic après une accalmie météorologique générale et à retour à des températures au-dessus des normes de saison.

Sept départements sont toujours placés en alerte orange pour inondations: l'Eure, la Seine-Maritime, l'Essonne, le Loir-et-Cher, le Cher, l'Indre et l'Indre-et-Loire.

La ville de Corbeil-Essonnes est particulièrement exposée au risque de crue ce 7 juin. Deux quartiers pourraient se trouver inondés, avant que la Seine amorce lentement sa décrue en fin de journée.

Le niveau du fleuve parisien continue de baisser, la crue atteignant mois de 5 mètres dans la nuit de lundi à mardi, soit plus d'un mètre de moins que son maximum trois jours plus tôt (6,10 m).

De possibles pluies significatives sont possibles et restent annoncées pour la semaine prochaine, selon Météo France.

Depuis une semaine, des centaines de villes ont été frappées par ces inondations, notamment en Seine-et-Marne et dans le Loiret. Dans ce dernier département, le musée Girodet de Montargis a été submergéjeudi dernier, endommageant des centaines d'œuvres d'art.

De nombreux châteaux, monuments et musées à Paris et en région ont réouvert, mais pas le musée du Louvre, dont la réouverture est "envisagée" mercredi, sauf pour les salles des arts de l'Islam au sous-sol évacué. Le musée d'Orsay sera à nouveau accessible mercredi.

Quelque 3.000 foyers étaient toujours privés d'électricité en Île-de-France lundi soir.

Manuel Valls a annoncé lundi 6 juin un "fonds d'extrême urgence" pour les sinistrés sans ressource ayant tout perdu, en attendant les indemnisations des assureurs.

L'état de catastrophe naturelle devrait être reconnu mercredi pour une première liste de départements et communes sinistrés.

Lire aussi : Inondations : comment l'Ile-de-France persiste à construire dans des zones inondables malgré le risque connu de la grande crue

Lu sur Météo France

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !