Inflation : ça repart à la hausse en août... | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Economie
L'Insee a annoncé ce mercredi que l'inflation était en hausse en août de 0,7%.
L'Insee a annoncé ce mercredi que l'inflation était en hausse en août de 0,7%.
©

Yo-yo

Inflation : ça repart à la hausse en août...

L'inflation est repartie à la hausse en août en France, les prix à la consommation augmentant de 0,7% sur un mois.

Après un repli de 0,4% en juillet et de 2,1% sur un an, l'Insee a annoncé ce mercredi que l'inflation était en hausse en août de 0,7%. Les prix à la consommation ont augmenté. Hors tabac, la progression est la même sur un mois et de 2% sur un an. Corrigé des variations saisonnières, l'indice mensuel augmente de 0,5% (+2,1% sur un an). Pourquoi une telle hausse ?

"L'augmentation des prix en août s'explique par la hausse des prix de l'énergie, par celle, saisonnière, des produits manufacturés au sortir des soldes estivaux, et par celle de certains services liés au tourisme", explique l'Insee. "Ces hausses sont légèrement atténuées par le repli, également saisonnier, des prix des produits frais", ajoute-t-il. S'agissant des prix énergétiques, qui progressent de 3,6% en août par rapport à juillet (+6,9% sur un an), ils sont tirés par une "vive hausse" des produits pétroliers. Les combustibles liquides se renchérissent de 6,6% (+13,6% sur un an) et les carburants de 5,3% (+7,8% sur un an).

En outre, les prix de l'électricité et du gaz restent dynamiques, en raison notamment de l'augmentation des tarifs hors taxes: ils augmentent respectivement de 1,2% et 1% (+3,2% et +6,2% sur un an). Au sortir des soldes d'été, les prix des produits manufacturés augmentent de 1,2% en août (+0,5% sur un an). La hausse concerne, comme souvent, en premier lieu l'habillement et les chaussures (+6,7% après une baisse de 13,6% en juillet).

En raison de promotions, les prix des automobiles neuves diminuent de 0,8% (+4,1 % sur un an). Par ailleurs, les vacances d'été provoquent une hausse saisonnière des prix des services de 0,2% (+1,9% sur un an), essentiellement en raison des hébergements de vacances (+13,1%, -1,4% sur un an) et des voyages touristiques tout compris (+7,2%, +3% sur un an).

Hors produits frais, le renchérissement de l'alimentation reste faible (+0,2%, +2% sur un an), tous les prix restant quasiment stables sur un mois.

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !