Impôts : Gérald Darmanin tente de déminer le dossier du prélèvement à la source | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Politique
Impôts : Gérald Darmanin tente de déminer le dossier du prélèvement à la source
©GERARD JULIEN / AFP

Rentrée politique

Impôts : Gérald Darmanin tente de déminer le dossier du prélèvement à la source

Le ministre de l'Action et des Comptes publics a tenu à démentir tout report de la réforme du prélèvement à la source, à la suite d'informations dévoilées dans Le Canard Enchaîné. Cette mesure doit entrer en vigueur le 1er janvier 2019.

Gérald Darmanin a démenti un possible report du prélèvement à la source de l'impôt sur le revenu. Il était invité ce mercredi matin sur les antennes d'Europe 1

"Nous ferons la réforme du prélèvement à la source, dès fin janvier 2019, les Français paieront les impôts à la source (...) Le prélèvement à la source est un impôt qui sera simple pour les Français à partir du mois de janvier (...) Il n'y a aucn bug administratif ou informatique". 

Le ministre de l'Action et des Comptes publics s'est donc exprimé, ce mercredi 29 août, afin de formellement démentir les informations publiées dans la nouvelel édition du Canard Enchaîné.

"C'est une grande réforme, il est normal que le président et le Premier ministre surveillent que ça se passe bien". 

Selon l'hebdomadaire, Emmanuel Macron serait en plein doute sur cette mesure. Initiée par François Hollande, elle doit entrer en vigeur au 1er janvier 2019. D'après Le Canard Enchaîné, le président de la République aurait confié à ses proches : "On se donne jusqu'au 15 septembre pour voir si on le fait ou pas". 

Cette mesure provoquerait des inquiétudes à l'Elysée au sujet d'un risque politique majeur et d'une possible grogne des salariés. Ils devront en effet s'habituer, dès l'an prochain avec cette réforme, à voir leur rémunération amputée de leur impôt sur le revenu. Le contexte de la hausse du pouvoir d'achat, des carburants, du tabac et de la CSG pour les retraités pourrait entraîner une réaction hostile de la part des électeurs et des citoyens. 

 

Lu sur Sud-Ouest

Le sujet vous intéresse ?

À Lire Aussi

Prélèvement à la source : mais pourquoi le gouvernement se comporte-t-il comme s’il prenait les experts comptables pour des agents de l’administration ?Prélèvement à la source : le cafouillage continue mettant en péril le systèmeRetraités, cadres ou employés, ce que le prélèvement à la source va vraiment changer sur votre feuille de paye

Mots-Clés

Thématiques

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !