Immense héritage et soupçon de meurtre : polémique autour de la mort de la marquise de Moratalla | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Faits divers
Immense héritage et soupçon de meurtre : polémique autour de la mort de la marquise de Moratalla
©

Affaire

Immense héritage et soupçon de meurtre : polémique autour de la mort de la marquise de Moratalla

Son héritage est au coeur d'une bagarre judiciaire entre son fils biologique et son fils adoptif.

L'histoire est digne d'un roman à sensations. Soledad Cabeza de Vaca, marquise de Moratalla, est décédée ce mercredi, dans son manoir de Bayonne, à l'âge de 87 ans. Née d’un père issu de la noblesse ibérique et d'une richissime mère britannique, elle laisse un héritage qui avoisinerait 150 millions d'euros, que se disputent ses deux fils (Sud Ouest précise néanmoins que la fortune de l'héritière est difficile à évaluer précisément).

Les circonstances de sa mort sont contestées. Forester Labrouche, 65 ans, son fils biologique a porté plainte contre X pour homicide volontaire dès vendredi et demandé une autopsie qui sera réalisée lundi prochain. Son autre fils, German de la Cruz, 38 ans, qui a été adopté par la marquise en 1987, donne une autre version des faits et affirme que sa mère s'est éteinte paisiblement.

Le conflit est ancien entre les deux hommes. En novembre, la juge des tutelles de Bayonne avait entendu huis clos les deux fils sur un mandatsigné en Suisse en 2012 par la marquiseelle-même et qui donne pouvoir au fils adoptif d'administrer les biens. Selon les avocats de German de la Cruz, Forester Labrouche serait uniquement motivé par l'agent et la marquise aurait toujours été plus proche de son fils adoptif. 

Lu sur France Bleu

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !