Les ouvriers américains d'Ikea se rebellent | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Economie
Les ouvriers américains
d'Ikea se rebellent
©

Modèle suédois ?

Les ouvriers américains d'Ikea se rebellent

Loin de la gouvernance à la suédoise, ses employés s'estiment maltraités. La Suède s'en émeut.

Ikea jouit d'une des images de marque les plus flatteuses au monde, mais ses ouvriers américains de l'usine de Danville, en Virginie, sont en train de saper sa réputation. Accueillie comme le messie il y a trois ans dans cette région ouvrière, l'usine d'Ikea est aujourd'hui en pleine crise. Le Los Angeles Times évoque des plaintes pour discriminations raciales, des heures supplémentaires obligatoires, et un rythme inhumain. L'entreprise a engagé un ténor du barreau connu pour mettre des bâtons dans les roues des employés qui souhaitent créer un syndicat dans leur entreprise.

L'affaire fait des vagues en Suède, où Ikea est connu pour être un modèle de gouvernance. Un syndicaliste suédois observe que I'entreprise profite sans vergogne des différences entre la Suède et les Etats-Unis en matière de niveau de vie et de droit du travail. Bill Street, qui avait tenté de monter un syndicat à Danville, souligne l'ironie de la situation d'un point de vue américain :

"C'est ironique qu'Ikea regarde les Etats-Unis de la même manière que la plupart des Américains regardent le Mexique."

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !