Hollande-Gayet : la presse étrangère et Twitter s'enflamment pour de nouvelles rumeurs | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
People
Hollande-Gayet : la presse étrangère et Twitter s'enflamment pour de nouvelles rumeurs
©

Rumeurs (encore)

Hollande-Gayet : la presse étrangère et Twitter s'enflamment pour de nouvelles rumeurs

Plusieurs médias étrangers évoquent une grossesse de quatre mois, sans que rien en France ne vienne le confirmer.

Après les rumeurs de liaison, les rumeurs de grossesse. Un message tweeté par le compte Le Réel, "proche des Anti-mariage pour tous" selon le site Arrêt sur Images, qui dit citer un journaliste de M6 (tweet supprimé), indique que Julie Gayet serait enceinte de quatre mois. Son enfant, fruit de son histoire avec François Hollande, serait donc censé naître en juin prochain.

Si Twitter s'enflamme pour cette rumeur, la presse française s'est pour l'instant bien gardée de commenter l'affaire. Une précaution que ne prennent pas les médias étrangers. Le Mirror, le Daily Beast, le Telegraphet le Washington Postfont notamment leurs choux gras de cette affaire.

François Hollande a été interrogé à plusieurs reprises sur sa relation avec Julie Gayet au cours de sa conférence de presse semestrielle, mardi. Le président de la République a évoquait les "moments douloureux" que vivait son couple actuellement. "Chacun dans sa vie personnelle peut traverser des épreuves, c'est notre cas (...) mais j'ai un principe c'est que les affaires privées se traitent en privé", a-t-il ajouté, précisant qu'il clarifierait la situation d'ici à son voyage aux Etats-Unis.

Par ailleurs, Valérie Trierweiler, victime d'un "gros coup de blues" est toujours actuellement hospitalisée. Répondant à d'autres rumeurs, son entourage a précisé au Lab d'Europe 1 que les "rumeurs de tentatives de suicide" étaient  "absolument honteuses" .

Lu sur RTL.be

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !