Harlem Désir : le Premier secrétaire du PS accuse Gaudin de "non-assistance à Marseillais en danger" | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Politique
Harlem Désir, le Premier secrétaire du PS, attaque à tout va
Harlem Désir, le Premier secrétaire du PS, attaque à tout va
©Reuters

Règlements de comptes

Harlem Désir : le Premier secrétaire du PS accuse Gaudin de "non-assistance à Marseillais en danger"

L’eurodéputé dégaine à tout va en cette rentrée politique, et réaffirme les positions officielles de son parti.

"La responsabilité de Jean-Claude Gaudin est immense, je l'accuse de non-assistance à Marseillais en danger". Voilà l’attaque qu’a lancée ce mercredi, le Premier secrétaire du PS Harlem Désir, à l’encontre du maire UMP de la cité phocéenne, sur les ondes de RTL. "Jean-Claude Gaudin n'a pas fait ce qui devait être fait pour que l'Etat se mobilise à Marseille (de 2007 à 2012). La mairie a laissé tomber ses propres missions" a-t-il ajouté, en référence à la triste et brulante actualité marseillaise. En bon petit soldat de son parti, l’eurodéputé a également défendu les choix du gouvernement socialiste. "Marseille n'est pas un territoire hors de la République. La ténacité de Manuel Valls et Jean-Marc Ayrault, sur la sécurité et le développement économique doit se poursuivre, c'est indispensable".

Quant aux propos évoqués par l’omniprésent ministre de l’intérieur Manuel Valls, sur la politique du regroupement familial, Harlem Désir a défendu les convictions du PS sur ce sujet : " Il n'y a pas de remise en cause de la politique de regroupement familial. On peut être musulman et démocrate dans ce pays. La gauche ne remettra pas en cause le groupement familial, il n'y a pas à inventer de faux-débats".

Le Premier secrétaire, après avoir taclé le camp adverse, avec dans l’ordre Nicolas Sarkozy, le lundi 19 août jour de rentrée gouvernementale, Jean-Claude Gaudin ce mercredi, dégaine donc également au sein de son propre parti.


Harlem Désir : "J'accuse le maire de non... par rtl-fr

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !