Guerre des taxes : l’industrie de l’aluminium cherche une parade | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Economie
Guerre des taxes : l’industrie de l’aluminium cherche une parade
©PATRICK HERTZOG / AFP

L'alu, fer de lance de cette bataille

Guerre des taxes : l’industrie de l’aluminium cherche une parade

Le conflit commercial entre les Etats-Unis, l’UE, le Canada et le Mexique a mis en lumière le sommet de l'Aluminium qui s'est tenu à Montréal le dimanche 3 et lundi 4 juin.

Le sommet aspirait à mobiliser les forces pour lutter contre les surcapacités mondiales. Une centaine de représentants de l’industrie et des gouvernements du Canada, des Etats-Unis, d’Europe et du Japon étaient présents ce 3 et 4 juin.
La décision américaine d’imposer de nouvelles taxes tarifaires de 10 % pour l’aluminium et de 25 % pour l’acier, accompagnée de menaces de représailles de l’Union européenne, du Canada et du Mexique, créé “une situation de crise”, a déclaré le président de l’Association de l’aluminium du Canada, Jean Simard. 

S’attaquer au problème de la surproduction chinoise

Paradoxalement, l’industrie souhaite tirer parti de ce conflit commercial pour s’attaquer au problème de la surproduction chinoise. “On dispose d’un peu plus d’écoute qu’on en aurait autrement” avoue le président de l’association. 
Les participants ont convenu de demander aux pays membres du G7 d’appuyer la création d’un forum mondial sur la surcapacité mondiale d’aluminium. Celui-ci rassemblerait les pays du G20, comptant pour 80 % du marché de l’aluminium primaire, et recevrait l’aide d’experts de l’Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE) avec pour ambition de dresser un portrait exhaustif de l’industrie et de ses problèmes, puis d’engager des négociations pour les régler.
La vice-présidente norvégienne de la compagnie Norsk Hydro s’accorde à dire que “la croissance continuelle des capacités de production de la Chine est très impressionnante et fait très peur”, mais elle refuse de l’accuser de tous les maux. “Dans un secteur comme le nôtre, où les investissements se font avec un horizon de quarante à cinquante ans, le climat d’incertitude peut également être très dommageable » et « la Chine est loin d’être la seule à la nourrir”.

Une décision américaine “insultante et inacceptable”

Le sommet de Montréal a été l’occasion d’un tir groupé contre la décision américaine d’imposer des droits sur l’acier et l’aluminium importés, qualifiés rapidement par le premier ministre canadien Justin Trudeau, d’”insultants et inacceptables”. 
Mais Jean Simard affirme que la solution protectionniste de Donald Trump n’aura pas l’effet escompté à long terme. Selon lui, le comportement “belliqueux” du chef d’Etat américain ne fait qu’entretenir “un climat d’incertitude sans précédent”.
Lu sur Le Monde

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !