Grève générale en Martinique : des policiers et des pompiers ont été ciblés par des tirs d’armes à feu | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
France
L'épave d'une voiture incendiée bloque une route à Fort-de-France le 23 novembre 2021 alors qu'une grève générale a été déclenché.
L'épave d'une voiture incendiée bloque une route à Fort-de-France le 23 novembre 2021 alors qu'une grève générale a été déclenché.
©LOIC VENANCE / AFP

Tensions

Grève générale en Martinique : des policiers et des pompiers ont été ciblés par des tirs d’armes à feu

Des forces de l’ordre et des pompiers ont été à plusieurs reprises pris pour cibles par des tirs d’arme à feu dans la nuit de lundi à mardi à Fort-de-France sans faire de blessés, selon les précisions de la Sécurité publique.

Des membres des forces de l’ordre et des pompiers ont été pris pour cibles par des tirs d’arme à feu dans la nuit de lundi à mardi à Fort-de-France sans faire de blessés, selon les précisions de la Sécurité publique. Des barrages bloquaient ce mardi les principaux axes routiers de Martinique, après l’appel d’une intersyndicale à la grève générale.

Alors que les violences se poursuivent en Guadeloupe, en proie à une contestation sociale liée à l’obligation vaccinale, d’importants barrages bloquaient effectivement les principaux axes routiers de Martinique.

Ces blocages se déroulent dans le cadre de l’appel à la grève générale lancé par 17 organisations syndicales aux revendications variées comme la fin de l’obligation vaccinale, la hausse des salaires et la baisse des prix des carburants et du gaz.

L'incident majeur concernant les forces de l’ordre et les pompiers s'est déroulé alors qu'ils intervenaient sur des feux de poubelles allumés sur la voie publique à Fort-de-France. Les policiers et les pompiers ont été visés par des tirs d’armes à feu et des jets de projectiles. 
"Les patrouilles ont essuyé des tirs de 9 mm à plusieurs reprises. Des impacts ont été relevés sur les véhicules", selon les précisions du commandant Joël Larcher, responsable de la communication de la direction départementale de la sécurité publique de Fort-de-France.

Dans un contexte très tendu en Guadeloupe, le gouvernement s’est engagé à fournir des vaccins contre le Covid-19 sans ARN messager aux soignants qui le désirent.
Sud-Ouest

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !