Google va adapter son moteur de recherche à la couleur de peau des internautes | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Nouveau monde
Google va adapter son moteur de recherche à la couleur de peau des internautes
©Google / Monk Skin Tone Scale

Pour plus de diversité

Google va adapter son moteur de recherche à la couleur de peau des internautes

L’entreprise a présenté une palette de dix teintes de peau dans le but de permettre une « meilleure représentativité des recherches »

L’annonce a été faite à l’occasion de la conférence annuelle de Google, qui a présenté ses derniers projets. Le géant américain a notamment dévoilé un nouvel outil destiné à renforcer la représentativité des différentes couleurs de peau sur le web.

Créé avec le docteur et sociologue Ellis Monk, cet outil s'appelle le « Monk Skin Tone Scale », autrement dit « référentiel des couleurs de peau de Monk ».

Cette palette permettra par exemple à l’intelligence artificielle de Google de mieux reconnaître les visages, quelle que soit leur teinte de peau, alors que les algorithmes de plusieurs géants de la tech sont régulièrement critiqués pour leur méconnaissance des peaux noires. En effet, ces intelligences artificielles ont souvent du mal à reconnaître ou identifier des personnes à la peau plus foncée. 

Cette palette de couleur sera proposée sous le moteur de recherche afin d'orienter l'utilisateur vers les résultats les plus pertinents. 

« Lorsque vous chercherez par exemple des images relatives au maquillage dans Google Images, vous verrez désormais une option permettant d'affiner vos résultats par teinte de peau. Ainsi, si vous cherchez "fard à paupières pour tous les jours" ou "maquillage de mariage", vous trouverez des résultats mieux adaptés à vos besoins », précise le communiqué de Google.

BFM TV

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !