Google : le géant américain économise 2 milliards de dollars grâce aux Bermudes | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Economie
Google profite des Bermudes pour payer moins d'impôts.
Google profite des Bermudes pour payer moins d'impôts.
©DR

Evasion fiscale

Google : le géant américain économise 2 milliards de dollars grâce aux Bermudes

Un rapport de Bloomberg indique que Google n'a payé qu'1,5 milliard de dollars d'impôts sur les sociétés dans le monde en 2011.

Google sait comment économiser de l'argent… C'est en tout cas ce que montre un rapport de Bloomberg qui indique que le géant américain, qui a payé près d'1,5 milliard de dollars d'impôts sur les sociétés dans le monde en 2011, économise en effet environ 2 milliards de dollars en redirigeant notamment 80% de ses revenus vers les Bermudes, un paradis fiscal très apprécié des grands acteurs internationaux.

Si le fait que Google passe par les Bermudes pour économiser de l'argent n'est pas vraiment un scoop, les montants concernés sont bien plus importants qu'auparavant. Les paiements effectués à une filiale domiciliée dans les Bermudes ont ainsi presque doublé depuis 2008 de 5,4 milliards de dollars à 9,8 milliards quand les bénéfices du géant ont monté au même rythme à l'étranger.

Mais les gouvernements comptent bien ne pas se laisser faire, et le Premier ministre britannique David Cameron a donc pris les choses en main en appelant les grands chefs d’État à lancer une répression globale sur l'évasion fiscale des multinationales.  Dans une lettre adressée aux autres leaders politiques membres du G8, le Premier ministre britannique a affirmé qu'une action coordonnée était nécessaire pour faire en sorte que les grosses entreprises et les riches individus paient leur juste part d'impôts. "Je pense que c'est dans notre intérêt à tous de signifier à nos contribuables qui travaillent dur et paient leurs impôts que nous feront en sorte que les autres les paieront aussi", écrit ainsi David Cameron.

Si Google est très critiqué, d'autres entreprises sont dans le collimateur de l'Union européenne : c'est notamment le cas d'Amazon, Facebook, Microsoft, mais aussi Apple. Le président UMP de la commission des finances du Sénat Philippe Marini affirment ainsi que les géants américains ne paient que 4 millions d'euros d'impôts en France quand ils devraient normalement verser au moins 500 millions d'euros.

Lu sur 20 Minutes.fr

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !