Gérard Collomb laisse éclater sa colère | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Politique
Gérard Collomb laisse éclater sa colère
©Reuters

Ras-le-bol

Gérard Collomb laisse éclater sa colère

Le ministre de l'Intérieur se sentirait seul au gouvernement et en aurait gros sur le cœur, selon Le Canard Enchaîné de ce mercredi 27 décembre.

"J'en ai un peu marre de passer pour le facho de service", aurait déclaré à ses proches le week-end dernier Gérard Collomb, selon Le Canard Enchaîné de ce mercredi 27 décembre. "Le procès que l'on me fait est assez malhonnête", aurait-il lancé, en référence aux associations pro-migrants qui le fustigent depuis sa proposition de recensement des réfugiés dans les centres d'hébergement d'urgence. Le ministre de l'Intérieur se défendrait de leurs accusations : "Si l'on veut vraiment agir pour protéger les migrants qui risquent leur vie dans les pays dont ils viennent, il faut bien savoir qui est qui. Et s'ils ont droit à l'asile politique ou pas. Car si ce sont des Syriens, des Erythréens ou des Soudanais, ce n'est pas la même chose que s'ils sont Sénégalais".

Edouard Philippe "compte les points"

En outre, l'ancien maire de Lyon se sentirait seul au sein du gouvernement. Et c'est le manque de soutien qu'il reprocherait à ses collègues. "On ne se bouscule pas pour me soutenir", déplorerait-il, avant de lancer une pique au Premier ministre : "J'ai plutôt l'impression qu'Edouard Philippe compte les points, reçoit les associations, mais ne se mouille pas". 

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !