Georges Lautner : le réalisateur des "Tontons flingueurs" est mort | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Culture
Georges Lautner est décédé
Georges Lautner est décédé
©REUTERS/Eric Gaillard

Hommages

Georges Lautner : le réalisateur des "Tontons flingueurs" est mort

Le cinéaste est décédé à Paris à l'âge de 87 ans des suites d'une longue maladie.

Les Tontons flingueurs, Flic ou voyou, Les Barbouzes, Le Professionnel... autant de succès cinématographiques qui ont en commun un seul et unique personnage : Georges Lautner. Mais voilà que ce vendredi nous apprenions une bien triste nouvelle. Ce célèbre cinéaste est décédé à Paris à l'âge de 87 ans des suites d'une longue maladie. Une information révélée par le site Puerepeople et confirmée par son entourage. Le cinéma français est donc en deuil. Car ce metteur en scène a fait jouer les plus grands. Jean-Paul Belmondo, Jean Yanne, Lino Ventura, Alain Delon, Bernard Blier... tous lui doivent une fière chandelle. En soixante ans d'une carrière prolixe, Georges Lautner aura réalisé près de quarante films pour la plupart des succès populaires. 

Triste coïncidence, Georges Lautner  s'en est en allé, quelques jours avant le 50e anniversaire de son plus mythique film : Les Tontons Flingueurs, sorti le 27 novembre 1963. "Je n'ai jamais compris le miracle des "Tontons flingueurs" à travers les âges", disait le cinéaste. Et pourtant quel triomphe. Cette comédie, dont on retrouve à l'affiche Bernard Blier, Lino Ventura, Francis Blanche, Jean Lefebvre ou encore Robert Dalban, doit notamment son succès à ces répliques cultes, signées Michel Audiard. 

En voici quelques unes :

-"Les cons ça ose tout. C’est même à ça qu’on les reconnaît " (Fernand Naudin/Lino Ventura).

- " C’est curieux chez les marins ce besoin de faire des phrases" (Maitre Folace/Francis Blanche).

- "J’ai connu une Polonaise qu’en prenait au petit-déjeuner... Faut quand même admettre qu’c’est plutôt une boisson d’homme" (Fernand Naudin/Lino Ventura).

- " Faut reconnaître.... C’est du brutal " (Raoul Volfoni/Bernard Blier).

- " Moi les dingues, j’les soigne, j’m’en vais lui faire une ordonnance, et une sévère, j’vais lui montrer qui c’est Raoul. Aux quatre coins d’Paris qu’on va l’retrouver, éparpillé par petits bouts, façon puzzle... Moi, quand on m’en fait trop, j’correctionne plus, j’dynamite, j’disperse, j’ventile" (Raoul Volfoni/Bernard Blier).

 Au total, le film fera 3,3 millions d'entrées. Mais les multiples rediffusions télévisées continuent d'attirer toujours autant de monde. Mythique.

Lu sur PurePeople

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !