Halte au French bashing ! | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Faits divers
Halte au French bashing !
©

La paille dans l'oeil du voisin...

Halte au French bashing !

Un journaliste franco-américain s'en prend au dénigrement de la France dans la presse américaine.

John MacArthur a plus d'une raison de se sentir concerné par l'affaire DSK. Il a longtemps officié en tant que journaliste spécialisé dans les affaires judiciaires, et il est à la fois français et américain. L'homme n'a pas du tout apprécié la façon dont la presse et les élites américaines ont fait le lien entre le comportement supposé de Dominique Strauss-Kahn et l'ensemble de la société française, accusée de perversion et de machisme. Il y voit un "French bashing" encore plus violent qu'en 2003, au plus fort de la polémique sur la guerre en Irak :

"La différence entre 2003 et aujourd'hui, c'est que même les gens de gauche s'y mettent."

John MacArthur estime pourtant que les Américains devraient balayer devant leur porte. D'après lui, la place des femmes est beaucoup plus enviable en France qu'aux Etats-Unis. Il note ainsi que le taux de viol est de 16,6 pour 100 000 femmes en France, contre 28,6 aux Etats-Unis. D'après lui, le fait que le taux de divorce soit plus élevé aux Etats-Unis qu'en France montre que les frenchies sont davantage concernés par les valeurs familiales. 

Il se montre également très critique du système de justice américain, qu'il connaît bien, et que la presse américaine a plutôt défendu pendant l'affaire :

"J'ai été dégoûté en partie par l'hypocrisie américaine : je ne supporte pas d'entendre les experts et les avocats américains se congratuler sur notre supposée approche égalitariste des procédures criminelles. Interrogé par des médias français, j'ai été obligé de décrire la réalité déprimante des procureurs élus et de leurs ambitions politiques, de leurs procédures sélectives, de leur façon d'organiser les fuites vers la presse pour influencer les futurs jurés, et les biais ancestraux contre les minorités ethniques et les pauvres, en fonction de l'Etat de la localité."

Lu sur le Harper's magazine

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !