Free rapporte plus d’1 milliard d’euros à Orange | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Consommation
Free rapporte plus d’1 milliard d’euros à Orange
©

Good deal

Free rapporte plus d’1 milliard d’euros à Orange

Pour le PDG de France Télécom/ Orange, Stéphane Richard, Free est à la fois un "concurrent" et un "partenaire".

Même si beaucoup de clients des opérateurs dits "historiques" (Orange, Bouygues, SFR) ont filé vers le nouveau concurrent Free, le nouvel opérateur devrait tout de même rapporter plus d’un milliard d’euros à France Télécom.

Dans un entretien aux Échos, le PDG de France Télécom/ Orange Stéphane Richard affirme que le contrat d’itinérance passé avec Free devrait permettre de rapporter "des recettes significativement plus élevées que le milliard d’euros originel". Le contrat permet au nouvel opérateur mobile d’utiliser le réseau d’Orange pour acheminer ses appels vers ses clients.

Le PDG de l'opérateur à capitaux public récuse dans le même temps les accusations d'opacité qui lui ont été adressées par ses concurrents et exclut  de rendre publiques les clauses financières de l'accord avec Free.

Stéphane Richard souligne que son groupe est en discussion "continuellement" avec Free qu’il qualifie à la fois de "concurrent" et de "partenaire".

Les salariés de France Télécom, assure-t-il, sont également conscients "que le contrat d'itinérance avec Free, par les recettes qu'il (...) procure, va en partie compenser les effets négatifs de l'arrivée du quatrième opérateur sur le marché".

Stéphane Richard est aussi revenu sur la panne ayant paralysé vendredi le réseau Free Mobile pour constater que la qualité des appels du nouvel entrant "n'est  pas encore au rendez-vous". Il se dit enfin "assez scandalisé" par les déclarations de l'autorité de  régulation des télécoms appelant les opérateurs à réduire leurs coûts pour  faire face à l'arrivée de Free. "Est-ce une incitation à procéder à des  licenciements, au moment où l'on cherche à sauver des emplois industriels partout sur le territoire ?", s'interroge-t-il.

Lu sur Tf1 News

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !