François Pupponi dénonce une manipulation | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Culture
François Pupponi
dénonce une manipulation
©

Rien ne va plus

François Pupponi dénonce une manipulation

Le député maire PS de Sarcelles a été entendu lundi par la police. A-t-il des liens avec la mafia corse des cercles de jeux ?

Il nie tout en bloc. François Pupponi, maire PS de Sarcelles, proche de Dominique Strauss-Kahn et soutien de Martine Aubry a été entendu par la police "à sa demande". Dans le cadre d'une affaire de règlements de compte entre deux bandes rivales pour le contrôle du cercle de jeux Wagram à Paris, un employé de la mairie de Sarcelles accuse François Pupponi. Le maire de Sarcelles aurait fait pression sur son employé sur lui pour que sa belle-fille quitte la direction du cercle de jeux Wagram.

"J'ai contesté toutes les accusations qui sont portées contre moi par M. Vedrune (l'employé qui l'accuse), je ne suis ni de près ni de loin impliqué dans l'affaire du cercle Wagram. Je maintiens que je suis au coeur d'une grosse manipulation", a martelé le maire de Sarcelles à la police.

Il a cependant reconnu connaître Philippe Terrazzoni, qui était directeur du cercle de jeux, et mis en examen pour avoir participé à une opération commando pour la prise de contrôle du cercle de cet établissement. "Je me suis rendu dans ce cercle quatre ou six fois dans ma vie, mais je n'y ai jamais joué. Ceux qui affirment que je suis un flambeur sont des menteurs", avait également déclaré François Pupponi au Figaro.

La police mène actuellement une enquête sur deux cercles de jeux à Paris. Dix personnes ont déjà été mises en examen dans ce cadre.


Lu sur France-info.com

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !