François Hollande souhaiterait que Nicolas Hulot rejoigne le gouvernement | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Politique
François Hollande souhaiterait que Nicolas Hulot rejoigne le gouvernement
©Reuters

La tactique

François Hollande souhaiterait que Nicolas Hulot rejoigne le gouvernement

Le président souhaiterait intégrer des personnalités de la société civile au sein du gouvernement pour récupérer quelques voix.

Un remaniement du gouvernement est-il envisagé par François Hollande à l'approche des élections présidentielles ? C'est ce que laisse présager une information du  Parisien, qui affirme ce samedi, que le chef de l'Etat verrait bien Nicolas Hulot revêtir le costume de ministre. En effet, le président dont la cote de popularité est toujours aussi faible, souhaiterait intégrer des personnalités de la société civile au sein du gouvernement, bien conscient que cela lui permettrait sans doute de récupérer quelques voix des sympathisants de gauche. L'ex-animateur en charge de l'organisation de la conférence sur le climat COP21 qui se tiendra en décembre à Paris, permettrait par exemple à François Hollande de récupérer les voix des Verts. Nicolas Hulot aurait cependant déjà décliné l'offre.

En juillet dernier, Claude Bartolone appelait au remaniement du gouvernement. Le président de l'Assemblée nationale expliquait dans une interview accordée au Monde qu'à la suite des élections régionales et de la COP21, il faudrait permettre "aux écologistes de participer au gouvernement, aux côtés des radicaux et de tous les socialistes"."On ne peut gagner et transformer notre pays qu'avec une gauche unie". Selon lui, "la gauche doit avancer sur les trois questions qui sont sa raison d'être: la lutte contre les inégalités, la question démocratique et la transition énergétique".

Lu sur Le Parisien

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !