François Hollande promet que le "cap des réformes" sera "tenu" | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Economie
François Hollande promet que le "cap des réformes" sera "tenu"
©REUTERS/Thomas Peter

Top là

François Hollande promet que le "cap des réformes" sera "tenu"

Lors d'une visite à Berlin, le président de la République a souhaité rassurer Angela Merkel sur la suite des réformes menées par son gouvernement.

François Hollande était en Allemagne ce mardi. Le président de la République rencontrait Angela Merkel inquiète de la nouvelle débâcle électorale de la gauche. Sa mission était donc simple : rassurer la chancelière que cet échec ne changerait rien et que le cap des réformes en France pour assainir les finances publiques était maintenu. Garantir aussi à Angela Merkel que la relance de l'investissement et réduction des déficits sont bien les priorités du pays.

Et il aura fallu seulement quelques minutes d'entretien avec Angela Merkel pour que François Hollande évoque le sujet, selon les entourages respectifs des deux dirigeants. Au final, lors de la conférence de presse, le chef de l'Etat a fait la promesse que le cap" des réformes serait "tenu" avec "deux priorités : le soutien à l'investissement et la justice sociale en favorisant le travail".

S'il n'a pas voulu évoquer la situation politique en France, François Hollande a néanmoins indiqué que Manuel Valls apporterait des "réponses" aux inquiétudes dans la majorité après cette défaite mais "il le fera dans la cohérence par rapport à ce que nous avons engagé et qui commence à porter ses fruits". Par ailleurs, François Hollande et Angela Merkel ont jugé que le projet européen à un rôle-clé dans la lutte contre la poussée de l'extrême-droite en Europe.

Enfin, ils ont confirmé une coopération industrielle franco-allemande dans le développement d'une nouvelle génération de drones de surveillance de type MALE (Moyenne altitude longue endurance) à l'horizon 2020-2025.

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !