François Hollande : le retour du bouclier fiscal ? | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Economie
François Hollande : le retour du bouclier fiscal ?
©

Marche arrière

François Hollande : le retour du bouclier fiscal ?

L'impôt sur les riches du candidat socialiste pourrait être contraire à la Constitution. Le PS envisage donc de limiter l'imposition des plus riches à seulement 85% de leurs revenus. A droite, on raille le retour du bouclier fiscal.

La taxation des plus riches à hauteur de 75% de leurs revenus, souhaitée par François Hollande pourrait être limitée à 85% de leur capital, et non plus calculée sur sa totalité. Un plafonnement qui rappelle le bouclier fiscal. Questionné sur cette mesure sur RTL, mercredi, Laurent Fabius a soutenu la mesure de justice fiscale du leader socialiste, tout en soulignant sa limitation dans le temps et dans la portée.

Selon l'ancien Premier ministre, "nous sommes dans une période exceptionnellement difficile et il est légitime de demander un effort exceptionnel", tout en précisant que ce taux d'imposition de 75% "n'est pas pas nécessairement destiné à être permanent". "Je ne serais pas choqué qu'il y ait quand même des plafonds", a-t-il ajouté.

Voilà qui signifierait tout simplement le retour d'un bouclier fiscal, supprimé il y a un an par le gouvernement de François Fillon. Si la différence entre le plafonnement de 50% établi par Nicolas Sarkozy en 2007 et le plafonnement de 85% évoqué mercredi est importante, cela marque une forme de marche arrière de la part du candidat socialiste, selon Valérie Pécresse. Sur son compte Twitter, la ministre du Budget s'en est désolé : "Fabius et l'improvisation fiscale permanente: avec le taux à 75%, maintenant le PS veut rétablir le bouclier fiscal ! Pour les plus riches..." L'imposition des revenus avec un taux trop important pourrait être jugé non conforme à la constitution par le Conseil Constitutionnel. Ce qui aurait contraint le camp socialiste à réviser sa mesure.

Lu sur Huffington Post

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !