François Hollande estime que la révision des traités de l’UE voulue par Cameron d’ici 2017 n’est "pas la priorité" | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Economie
François Hollande estime que la révision des traités de l’UE voulue par Cameron d’ici 2017 n’est "pas la priorité"
©

Dans ses 22

François Hollande estime que la révision des traités de l’UE voulue par Cameron d’ici 2017 n’est "pas la priorité"

De son côté, le Premier ministre britannique a souligné que sa "position reste complètement la même" continuant à vouloir "ces changements".

Le match France-Angleterre prévu en rugby samedi aurait-il déjà commencé entre François Hollande et David Cameron ? Ce vendredi, à l'occasion du sommet entre les deux hommes, le président de la République et le Premier ministre britannique se sont entretenus sur la révision demandée par ce dernier sur les traités de l'Union Européenne. Et visiblement, François Hollande a donné une réponse très fermée (et définitive ?) sur le sujet.

Pour lui, la révision "n'est pas une priorité" ajoutant que la France souhaite que la zone euro puisse être davantage coordonnée, intégrée et s’il y a des modifications de textes, elles ne nous paraissent pas aujourd’hui de l’ordre de l’urgence". Le chef de l'Etat a ensuite enchaîné en disant que "la France souhaite que le Royaume-Uni reste dans l’UE, elle souhaite une Europe plus efficace pour atteindre les objectifs essentiels, la croissance, l’énergie, l’emploi". Un positionnement assez ferme du président qui dit "respecter parfaitement" le choix de David Cameron d’organiser un référendum sur le maintien du Royaume-Uni dans une Europe réaménagée, d’ici la fin 2017, s’il est réélu en 2015. Le Premier ministre britannique a été très clair sur ce point.

Il a enfin indiqué que sa "position reste complètement la même: nous voulons ces changements, nous voulons cette renégociation, cette renégociation impliquera des changements dans le traité. Non seulement des modifications des traités se sont produites durant les trois années et demie écoulées, mais clairement il y aura d’autres changements à venir".

Lu sur Le Figaro

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !