François Fillon serait visé par une nouvelle affaire | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Politique
François Fillon serait visé par une nouvelle affaire
©

Rebondissements

François Fillon serait visé par une nouvelle affaire

Le Monde évoque une enquête selon laquelle la police mènerait actuellement des investigations visant à établir si le candidat s'est rendu coupable de trafic d'influence dans l'attribution d'une décoration.

Dans son édition datée du 7 février, Le Monde s'apprête à publier une enquête selon laquelle la police mènerait actuellement des investigations visant à établir si François Fillon s'est rendu coupable de trafic d'influence dans l'attribution d'une décoration. Il s'agir des informations révélées par Gérard Davet et Fabrice Lhomme dans leur enquête. La question est : l’embauche de Penelope Fillon à la Revue des deux mondes aurait-elle constitué la contrepartie d'une décoration décernée par François Fillon à Marc Ladreit de Lacharrière ? Les magistrats du Parquet national financier ont adressé une réquisition judiciaire à la grande chancellerie de la Légion d'honneur afin de se faire communiquer le dossier de Marc Ladreit de Lacharrière (propriétaire de la Revue des deux mondes). Ce dernier avait été promu, le 31 décembre 2010, "sur rapport du Premier ministre" [à l'époque, François Fillon, NDLR] au rang de grand-croix de la Légion d'honneur, "une décoration très convoitée et rarement décernée", écrivent les journalistes du Mondes. Selon eux, l'Office central de lutte contre la corruption et les infractions financières et fiscales (OCLCIFF) s'interrogerait sur le lien possible entre cette remise de décoration au propriétaire de la Revue des deux mondes et le fait que Penelope Fillon ait été salariée de cette revue, de mai 2012 à décembre 2013.

Qu'ont dit les Fillon aux enquêteurs ?

En outre, dans cette enquête de Gérard Davet et Fabrice Lhomme, on apprend également que lors de leurs auditions, les époux Fillon ont tenté de justifier l'emploi de Penelope et de deux de leurs enfants comme assistants parlementaires. François Fillon a expliqué que son fils, salarié du Sénat en 2007, travaillait en fait pour la campagne présidentielle de Nicolas Sarkozy.

>>> À lire aussi : Pourquoi la droite Fillon d'avant le PenelopeGate dérange

Lu sur Le Monde

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !