Fonctionnaires : pas de gel de l'avancement, assure Ayrault | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Economie
Fonctionnaires : pas de gel de l'avancement, assure Ayrault
©

Déminage

Fonctionnaires : pas de gel de l'avancement, assure Ayrault

Le Premier ministre le confirme dans une lettre au syndicat Unsa fonction publique.

C'est un sujet particulièrement sensible, alors que deux fonctionnaires sur trois ont apporté leur voix à François Hollande au second tour de la présidentielle : le gel des primes et avancements des fonctionnaires a été soulevé la semaine dernière par le Figaro et les Echos, qui en avaient attribué la volonté à Vincent Peillon. Le président du groupe PS à l'Assemblée nationale Bruno Le Roux avait aussi affirmé ce mercredi que ce gel était bien "sur la table", avant de corriger un peu plus tard ses propos.

Le Premier ministre Jean-Marc Ayrault a fini par confirmer par écrit ce vendredi, dans une lettre au syndicat Unsa fonction publique rendu publique ce samedi, qu'il n'aura pas lieu.

"Je vous confirme ce que j'ai déclaré publiquement, à savoir qu'il n'y aura pas de baisse du pouvoir d'achat des fonctionnaires et qu'aucune mesure ne sera prise qui aurait pour objet de geler l'avancement des agents publics", écrit-il. "J'ai bien noté que les organisations représentatives des fonctionnaires étaient prêtes à mener une discussion sur l'avenir de notre fonction publique dans le contexte de rétablissement de nos comptes publics", ajoute-t-il.

Jean-Marc Ayrault réaffirme néanmoins "le besoin de réformer la fonction publique". Il rappelle dans sa lettre qu'ill a demandé à la ministre de la Fonction publique, Marylise Lebranchu, d'ouvrir avec les syndicats une négociation "qui doit reposer sur des engagements réciproques, car dans la situation budgétaire que nous connaissons la fonction publique doit participer à l'effort de redressement du pays".

L'Unsa considère cette lettre comme un "signal d'apaisement". Elle "met un terme aux rumeurs sur un éventuel gel de leur déroulement de carrière" et "est de nature à permettre un retour à un dialogue social plus serein", estime le syndicat.

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !