Plainte de Sarkozy contre Mediapart : le parquet de Paris ouvre une enquête | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
France
Plainte de Sarkozy contre Mediapart : le parquet de Paris ouvre une enquête
©

Riposte

Plainte de Sarkozy contre Mediapart : le parquet de Paris ouvre une enquête

Le site Internet avait présenté une note des services secrets libyens sur un supposé financement par Kadhafi de la campagne de Sarkozy en 2007.

(Mis à jour lundi 30 avril à 20h20) :

Le parquet de Paris a ouvert ce soir une enquête préliminaire pour "faux et usage de faux" et "publication de fausses nouvelles", à la suite d'une plainte de Nicolas Sarkozy contre Mediapart, a-t-on indiqué de source judiciaire.

Nicolas Sarkozy avait déclaré qu'il porterait plainte contre le site Mediapart "avant la fin de la campagne".
Il l'avait annoncé sur le plateau de l'émission "Les 4 Vérités" ce lundi sur France 2. "Ce document est un faux  grossier, les deux personnes en Libye qui étaient censées avoir envoyé ce document et le recevoir l'ont démenti", a déclaré Nicolas Sarkozy.

"C’est à la justice d’être saisie. Si c’est un faux, le site sera condamné, sinon, Nicolas Sarkozy devra s’en expliquer", a déclaré de son côté François Hollande ce lundi sur Europe 1.

Mediapart avait publié une note des services secrets libyens faisant état d'un éventuel financement par la Libye de Kadhafi de la campagne présidentielle de Nicolas Sarkozy en 2007 à hauteur de 50 millions d'euros.

Dimanche sur Canal +, le candidat-président avait dénoncé une "infamie" de la part de Mediapart. Dans un entretien au Parisien, il avait aussi évoqué une tentative de "diversion".

Bachir Saleh, ex-président du Fonds Libyen des investissements africains, destinataire supposé de la note citée par Mediapart, a démenti dimanche "avoir été jamais destinataire d'un tel document", dans une déclaration transmise de son avocat Me Pierre Haïk. Bachir Saleh, ex-directeur de cabinet de Kadhafi, qui se trouve en France, selon son avocat, "émet au préalable les plus expresses réserves sur l'authenticité de la note publiée par Mediapart et opportunément présentée comme constituant la preuve d'un financement de la campagne 2007 de Nicolas Sarkozy".

Lu sur France TV Info

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !