Fêtes de fin d'année : près de 40% des Français dépenseront moins | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Consommation
Les Français vont dépenser moins à Noël cette année
Les Français vont dépenser moins à Noël cette année
©D.R.

C'est la crise

Fêtes de fin d'année : près de 40% des Français dépenseront moins

C'est ce que révèle un sondage TNS Sofres pour l'Observatoire des loisirs PMU publié mardi.

Les fêtes de fin d'année approchent à grands pas. Les petits ont déjà préparé (et même commencé à envoyer) leurs listes au Père Noël. Mais cette année, la restriction est de mise. Les Français ont prévu de se serrer la ceinture. En effet, pour 37% des Français, le budget fêtes sera en baisse cette année. C'est en tout cas ce que montre un sondage TNS Sofres pour l'Observatoire des loisirs PMU publié mardi. Cette étude montre aussi que 48% des personnes interrogées déclarent que leur budget pour les fêtes de fin d'année va rester le même et 13% qu'il va augmenter.

Selon cette enquête réalisée les 22 et 23 octobre par téléphone auprès d'un échantillon national représentatif de 960 individus âgés de 18 ans et plus, 61% des Français prendront des congés mais seulement 20% partiront en vacances. La moitié de ceux qui ne partiront pas (52%) dépenseront un peu plus pour s'offrir des petits plaisirs durant la trêve des confiseurs. Pour 39% de ceux qui ne partent pas, cela va leur permettre de faire des économies pour l'année 2014.

Une autre étudiée réalisée par le cabinet Deloitte et publiée début novembre donnait les mêmes conclusions. Ce sondage indiquait que pour la première fois depuis 2008, les dépenses des Français devraient encore reculer, plombées par les inquiétudes entourant le pouvoir d'achat. Ainsi, les intentions d'achat accusent une baisse de 0,9% en France, avec un budget moyen de 531 euros, après des hausses de 1,9% et 0,7% respectivement en 2011 et 2012.

Le marasme économique, le chômage et le poids des dépenses contraintes (santé, logement, alimentation), accru par le durcissement fiscal, sont autant d'éléments qui incitent au pessimisme des ménages sur l'évolution de leur pouvoir d'achat. Toujours selon l'étude de Deloitte, le budget moyen alloué aux cadeaux devrait être de 302 euros, en baisse de 2,7% par rapport à l'an dernier. A l'inverse, les Français pensent dépenser plus (+2%) pour l'alimentation, pour un budget de 175 euros. Comme quoi le traditionnel repas de Noël continue de faire recette.

lu sur RTL

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !