Baisse de régime pour Facebook | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Consommation
Baisse de régime
pour Facebook
©

Désintérêt

Baisse de régime pour Facebook

La croissance globale du réseau social Facebook enregistre une baisse significative depuis mai 2011. En cause, un désintérêt de nombreux utilisateurs issus de pays ayant adoptés le réseau social dès son émergence.

Le réseau social Facebook aurait-il du plomb dans l’aile ? Selon les données révélées par l’organe « Inside Facebook Gold », le réseau de Mark Zuckerberg enregistrerait près de 700 millions d'utilisateurs à travers le monde. Un palmarès plus qu’honorable, qui cache pourtant une tendance inquiétante pour les responsables de Facebook.

Selon les statistiques, la majorité des nouveaux utilisateurs de Facebook proviennent essentiellement des pays ayant adoptés le réseau social tardivement. Malgré cette propension à conquérir de nouveaux horizons, la croissance globale a été inférieure à la normale et ce pour le deuxième mois consécutif.

Cet infléchissement tiendrait au fait que l’ensemble des pays bien installés sur le réseau social – les États-Unis en première ligne – ont perdu un très grand nombre d’abonnés.  Entre début mai et fin juin, près de 6 millions d’utilisateurs américains se sont détournés de Facebook.  Le Canada, le Royaume-Unis, la Norvège et la Russie ont également emprunté cette voie, portant un premier coup dur au réseau social.   

Lu sur Inside Facebook

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !