Etiquetage de l'huile d'olive : l'Europe fait marche arrière, la faute à la France ? | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Consommation
La Commission a annoncé jeudi qu'elle renonçait à imposer aux restaurateurs de l'UE un nouveau règlement sur les bouteilles d'huile olive.
La Commission a annoncé jeudi qu'elle renonçait à imposer aux restaurateurs de l'UE un nouveau règlement sur les bouteilles d'huile olive.
©Reuters

Influence culinaire

Etiquetage de l'huile d'olive : l'Europe fait marche arrière, la faute à la France ?

Jeudi, la Commission européenne a finalement renoncé à réglementer les restaurateurs sur leur façon de servir l'huile d’olive, après la contestation de plusieurs pays membres, notamment de la France.

Après la taille des fruits et la forme des légumes, la Commission européenne souhaitait légiférer sur la façon de servir l'huile d'olive dans les restaurants de ses Etats-membres. Mal lui en a pris. Car suite a soulevé une véritable bronca chez dans plusieurs pays. Résultat : la Commission européenne a annoncé jeudi qu'elle renonçait à imposer aux restaurateurs de l'UE un nouveau règlement sur les bouteilles d'huile olive. L’objectif étant de les remplacer par des bouteilles scellées à usage unique, mais aussi que les consommateurs ne soient pas lésés avec de l’huile d’olive diluée avec un produit de moindre qualité.

Selon Wikiagri, c'est principalement sous la pression de l'Angleterre et des Pays-Bas, mais aussi de la France que la Commission a fait machine arrière. "La production d'huile d'olive [...] concerne principalement des pays comme l'Espagne, le Portugal ou l'Italie, mais nous avons aussi, en France, quelques oléiculteurs, même s'ils ne sont pas nombreux", explique le site, spécialiste des questions agricoles. Or, "lors du dernier Sommet européen [22 mai, ndlr], il y a eu une volte-face de la France sur le sujet. La mesure ne sera pas adoptée au niveau européen à cause de ce revirement. La majorité entre les pro et les anti a ainsi changé de camp".

Pour en savoir plus, cliquer ici.

Lu sur Wikiagri

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !