Espagne : des mesures pour réduire le déficit de 65 milliards d'euros | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Economie
Espagne : des mesures pour réduire le déficit de 65 milliards d'euros
©

Serrage de ceinture

Espagne : des mesures pour réduire le déficit de 65 milliards d'euros

Ces économies devront être réalisées en deux ans et demi.

Le chef du gouvernement espagnol Mariano Rajoy a annoncé aujourd'hui des mesures qui visent à réduire le déficit de 65 milliards d'euros en deux ans et demi, dans le cadre d'un nouvel effort de rigueur imposé au pays, qui a obtenu de Bruxelles un assouplissement de son objectif de réduction du déficit.

Premier volet de ce plan, une réforme de l'administration doit rapporter 3,5 millards d'euros d'économies. Cette réforme prévoit une réduction du nombre des entreprises publiques et une diminution "de 30% du nombre des conseillers" locaux, a-t-il affirmé devant le congrès réuni en session extraordinaire. Certaines primes des fonctionnaires et des hauts responsables seront réduites. "Etant donné les circonstances exceptionnelles de l'économie", la deuxième partie de la prime extraordinaire ne sera pas versée aux fonctionnaires et aux hauts responsables publics en 2012, a affirmé le chef du gouvernement. En outre, de nouvelles coupes sont prévues dans les budgets des ministères.

Mariano Rajoy a par ailleurs annoncé une hausse de la TVA, qui passera de 18 à 21%, dans le cadre de ce nouveau plan d'économies. La TVA réduite sur certains produits augmentera de 8% à 10% tandis qu'elle sera maintenue à 4% sur les produits de première nécessité, a déclaré le chef du gouvernement devant les députés. En comptant les économies et les nouvelles rentrées, notamment grâce à la hausse de la TVA, les mesures représentent "un chiffre de 65 milliards d'euros sur les deux ans et demi à venir", a-t-il affirmé.

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !