Epargne : les Français mettent de moins en moins d'argent de côté pour leur retraite | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Consommation
Epargne : les Français mettent de moins en moins d'argent de côté pour leur retraite
©

Pour les vieux jours

Epargne : les Français mettent de moins en moins d'argent de côté pour leur retraite

Désormais, ce sont les jeunes qui épargnent et les plus âgés qui consomment, selon une étude pour le Cercle des épargnants.

C’est bien connu, les Français sont de perpétuels inquiets. Comme en 2013, 67% des Français angoissent pour leurs vieux jours, selon un sondage Cecop-CSA réalisé pour le Cercle des épargnants. Les employés, les ouvriers et les jeunes sont ceux qui s’inquiètent le plus. Par ailleurs, "notre société fonctionne un peu à l'envers. Désormais, ce sont les jeunes qui épargnent et les plus âgés qui consomment", a précisé Jérôme Jaffré, directeur du Centre d'études et de connaissances sur l'opinion publique (Cecop).

La moitié (53%) des 35/49 ans et 58% des personnes de plus de 50 ans se constituent un patrimoine financier en prévision de leur retraite. "C'est sans doute à cause de la crise", a estimé l'étude, qui note que depuis 2010, l'effort d'épargne a diminué de 8% (dont une baisse de 6% des versements réguliers). Les ménages et surtout les classes moyennes et les cadres supérieurs ont aussi tendance à surestimer leur niveau de revenus à la retraite. Depuis quatre ans, les Français ont "profondément" modifié leurs habitudes financières. "Ils sont de plus en plus nombreux à jouer avec leur épargne, soit en puisant dedans pour financer leur consommation courante, soit en se constituant une épargne de précaution."

Comme toujours, l'assurance-vie reste le placement privilégié du Français pour ses vieux jours, suivi du Livret A, pourtant peu adapté à l'épargne de long terme et peu rémunérateur (1,25%). Arrive ensuite l'épargne logement (PEL et CEL), prisée notamment par les jeunes qui aspirent à devenir propriétaires.

Lu sur Le Figaro

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !