Emmanuel Macron veut mettre un terme aux retraites-chapeaux des grands patrons | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Economie
Emmanuel Macron promet "un régime de droit commun plus lisible"
Emmanuel Macron promet "un régime de droit commun plus lisible"
©Reuters

Fin de partie

Emmanuel Macron veut mettre un terme aux retraites-chapeaux des grands patrons

Le ministre de l'Economie avait promis des suites après l'affaire Gérard Mestrallet, PDG de GDF-SUEZ.

Cette fois, Emmanuel Macron semble décidé. "J’ai demandé qu’une mission de l’Inspection générale des finances soit faite pour que (...) nous puissions trouver une vraie solution pour supprimer les retraites-chapeaux et les remplacer par un régime de droit commun plus lisible pour tous les Français" a expliqué le ministre de l'Economie devant les députés.

Cette déclaration fait suite à la retraite-chapeau accordée à Gérard Mestrallet, PDG de GDF-SUEZ, qui lui assurera un revenu annuel de 831 641 euros à partir de 2016. Le gouvernement l'avait considérée comme acquise, car avalisée par le gouvernement Fillon, tout en rappelant sa désapprobation totale. Emmanuel Macron s'était même dit "choqué" par le montant alloué et avait promis des suites à cette affaire.

Lundi 17 novembre, c'est la retraite de l'ancien PDG de France Telecom Didier Lombard qui était dans le viseur de la justice. Le syndicat des cadres CFE-CGC  a porté plainte jugeant cette retraite "illégitime voire illégal". Depuis 2011, il touche 346 715 euros par an. Son successeur Stéphane Richard a d'ailleurs estimé la semaine dernière que l'abandon de ce type de rémunération était "peut-être une voie assez saine".

Lu sur L'Express

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !