Emmanuel Macron promet « une France plus forte » et « une planète plus vivable » lors de son investiture | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Politique
Emmanuel Macron prononce un discours au palais présidentiel de l'Élysée à Paris, lors de sa cérémonie d'investiture après sa réélection le 24 avril
Emmanuel Macron prononce un discours au palais présidentiel de l'Élysée à Paris, lors de sa cérémonie d'investiture après sa réélection le 24 avril
©LUDOVIC MARIN / AFP

Discours de (ré)investiture

Emmanuel Macron promet « une France plus forte » et « une planète plus vivable » lors de son investiture

Le président réélu promet une « nouvelle méthode » pour un « président nouveau »

Devant près de 500 invités rassemblés dans la salle des fêtes du palais de l'Elysée, le chef de l'État a esquissé l'esprit dans lequel il entendait présider jusqu'en 2027 et promet d’être « un président nouveau », lors d’un discours qui a duré une dizaine de minutes. « À l'heure où les Français me confient à nouveau la plus haute charge, la conscience de la gravité des temps m'accompagne. Et du retour de la guerre en Europe à la pandémie en passant par l'urgence écologique [...] rarement notre monde et notre pays n'avaient été confrontés à une telle conjonction de défi ». 

Emmanuel Macron est revenu sur sa victoire face à Marine Le Pen, estimant que les français avaient fait « le choix d'un projet clair » face « aux sirènes d'idéologies dont nous pensions avoir quitté les rives » au XXe siècle et aux « démagogies faciles ». 

« Le temps qui s'ouvre sera celui d'une action résolue pour la France et pour l'Europe, a-t-il promis. Agir d'abord pour éviter toute escalade suite à l'agression russe en Ukraine, aider la démocratie et le courage à l'emporter, bâtir une nouvelle paix européenne et une nouvelle autonomie sur notre continent ». 

Enfin, Emmanuel Macron s’est engagé à « agir pour une société du plein-emploi », contre les « inégalités en refondant notre école et notre santé », et contre « les insécurités du quotidien, du terrorisme qui rôde toujours ».

Le Figaro

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !